ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Anabel Díaz

PINAR DEL RIO.— Avec un taux de 1,9 pour 1 000 naissances vivantes, la province de Pinar del Rio a enregistré en 2017 les meilleurs résultats au niveau national dans cet important indicateur de santé.

Ce chiffre traduit une amélioration par rapport à l’année dernière (2,1) qui à l’époque a constitué un record pour cette province, où avant le triomphe de la Révolution le taux de mortalité était estimé à 60,5.

Maria Teresa Machin, responsable du Programme maternel et infantile de cette province, a déclaré à Granma que ce résultat a été possible grâce au travail soutenu du système de prise en charge primaire, dans lequel interviennent les médecins et les infirmières des familles, les pédiatres, ainsi que les spécialistes cliniques et obstétriques des groupes de base de santé, les six foyers maternels que compte la province, et le réseau de génétique médicale qui couvre l’ensemble des communes.

Par ailleurs, elle a souligné le travail déployé dans les soins secondaires, notamment le rôle décisif des services de néonatalogie de l’hôpital Abel Santamaria et de l’Unité des soins intensifs de l’hôpital pédiatrique Pepe Portilla.

Avec plus de 2 500 naissances de janvier à ce jour, PInar del Rio compte sept communes affichant un taux de zéro mortalité infantile.