ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN

Dans le cadre du processus continuel et irréversible de mise à jour de la politique migratoire du pays, le gouvernement cubain a décidé d’adopter les mesures suivantes, qui entreront en vigueur le 1er janvier 2018 :

• Supprimer l’ « habilitation » de passeports pour les voyages à Cuba des émigrés cubains.

• Autoriser l’entrée et la sortie à Cuba de citoyens cubains résidant à l’étranger à bord d‘embarcations de loisirs, par les marinas touristiques internationales Hemingway et Gaviota-Varadero. Une fois créées les conditions, cette mesure sera progressivement étendue à d’autres marinas.

• Permettre l’entrée à Cuba de citoyens cubains ayant quitté illégalement notre pays, à l’exception de ceux qui l’ont fait à travers la Base navale des États-Unis à Guantanamo.

• Supprimer l’exigence de résidence pour que les enfants, nés à l’étranger, de parents cubains, puissent obtenir la nationalité cubaine et leur carte d’identité.

Ces mesures font suite à celles adoptées en janvier 2013 dans le cadre des efforts réalisés par le pays visant à consolider les liens de Cuba avec son émigration, un processus amorcé en 1978 par le commandant en chef de la Révolution, Fidel Castro Ruz.

Par ailleurs, le gouvernement des États-Unis a décidé de réduire drastiquement le personnel de son ambassade à La Havane et suspendu l’octroi de visas dans son consulat. Le voyage en Colombie des citoyens cubains désirant obtenir des visas d’immigrants, et dans des pays tiers, pour d’autres types de visas étasuniens, sans aucune garantie de leur délivrance, non seulement renchérit considérablement les voyages mais les rend pratiquement impossibles. Ceci affectera directement les familles cubaines qui, désormais, ne pourront pas obtenir leurs visas à La Havane et qui rencontreront de plus grands obstacles pour rendre visite à leurs proches, y compris pour ceux qui souhaitent émigrer.

La décision infondée et arbitraire d’expulser du territoire étasunien 17 fonctionnaires de l’Ambassade de Cuba à Washington, y compris une partie importante du personnel du consulat, aura un impact négatif sur les services consulaires et entravera en particulier les voyages dans notre pays des Cubains résidant aux États-Unis.

Le gouvernement de Cuba continuera d’étudier de nouvelles mesures de mise à jour de sa politique migratoire.

Prochainement, les différentes normes juridiques qui accompagneront l’application de ces mesures seront publiées au Journal officiel, et des informations supplémentaires seront également données à la population sur les procédures qui seront mises en vigueur.

Ces informations seront également disponibles dans les 189 Bureaux des démarches du ministère de l’Intérieur, présents dans toutes les municipalités de notre pays, au Bureau de la population de la Direction d’identification et d’immigration, à travers le téléphone 18808, ainsi que sur le site web « Nación y Emigración » http://www.nacionyemigracion.cu/ et sur les différents sites web des ambassades et des consulats cubains dans le monde.