ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Bruno Rodriguez Parilla, le ministre des Relations extérieures. Photo: Ricardo López Hevia

Tôt dans la matinée, Bruno Rodriguez Parrilla, membre du Bureau politique du Parti et ministre des Relations extérieures, a voté au Bureau N° 2 de la 3e circonscription de la municipalité de Playa, dans la capitale.

Dans des déclarations à la presse, le ministre a souligné que le processus électoral attire l'attention de la communauté internationale du fait du contexte dans lequel il se déroule, et que le peuple cubain est fier d'exercer ce droit dans un contexte mondial agité, où les citoyens ont de plus en plus de difficultés pour exprimer librement la volonté dans des processus motivés par l'argent et les intérêts des entreprises.

Rodriguez Parrila a également évoqué la légitimité du système électoral cubain, fondé sur le mérite et la transparence, ainsi que sur sa grande capacité de mobilisation populaire.

« Les élections ont coïncidé avec le premier anniversaire du décès du commandant en chef, une date que notre peuple a rappelée d'une manière simple, émouvante et profonde. Son héritage est également présent dans ces élections », a déclaré le ministre des Relations extérieures.

Bruno Rodriguez Parrilla a également souligné que ce sont des moments où le blocus contre Cuba s'intensifie et qu'il est interdit aux citoyens étasuniens de se rendre sur l'île, alors que ce serait un privilège pour ces citoyens d'avoir un processus comme le nôtre.

« Puissent les Étasuniens bénéficier d'un processus électoral comme le nôtre et venir dans notre pays pour se forger leur propre opinion sur le système démocratique cubain », a conclu le ministre des Relations extérieures.