ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Maykel D. Masso, de Santiago de Cuba, est devenu le nouveau champion national du saut en longueur avec 7,93 mètres. Photo: Mónica Ramírez

IL n’y pas eu de résultats spectaculaires ni de records au Championnat d’athlétisme 2017, qui s’est déroulé du 14 au 17 mars au Stade Panamericano, à l’est de La Havane, une installation sportive qui, soit dit en passant, nécessite une rénovation en profondeur, notamment au niveau de la piste synthétique. Mais la dégradation du stade ne saurait être la principale cause des performances assez ternes enregistrées à cette édition.

L’athlétisme cubain vit actuellement un changement de génération, et ses rares stars n’étaient pas encore prêtes pour ce championnat. C’était le cas du vice-champion du monde du triple saut, Pedro Pablo Pichardo, et du champion olympique et ancien recordman du monde du 110 mètres haies, Dayron Robles. D’autres athlètes comme les championnes du monde Denia Caballero (lancer du disque) et Yarisley Silva (saut à la perche) ont veillé à doser leurs efforts, sans prendre de risque.

Les « olympiens » des épreuves combinées Leonel Suarez (deux fois médaillé de bronze et trois fois finaliste au décathlon) et Yorgelis Rodriguez (finaliste de l’heptathlon à Rio 2016), ont préféré faire l’impasse sur ce concours, préférant s’aligner dans des épreuves individuelles, où ils ont brillé.

Rappelons que les autorités de la Commission nationale d’athlétisme n’accordent pas trop d’importance aux résultats personnels en début de saison. L’accent est plutôt mis sur le grand moment de l’année, en l’occurrence les Championnats du monde prévus au mois d’août à Londres, en vue desquels les minima seront exigeants.

Elles ont souligné qu’il ne sert à rien de réussir maintenant les minima de qualification, car l’inscription pour représenter Cuba à cette échéance dépendra des résultats enregistrés à l’approche de ce rendez-vous.

Le championnat national d’athlétisme a attiré plusieurs participants étrangers. Au total, 21 athlètes d’autres pays étaient présents : 8 en provenance du Chili, 6 de Curaçao, 5 du Venezuela, 1 du Mexique et 1 du Costa Rica.

Le Havanais Andy Diaz, 21 ans s’est illustré au triple saut avec un bond de 17,40 mètres, battant de 56 centimètres sont record personnel. Photo: Mónica Ramírez

Malgré l’absence de Pichardo, le concours du triple saut, une discipline où Cuba a souvent brillé, s’est avéré particulièrement intéressant et a séduit le public grâce à l’émergence de plusieurs talents.

DIAZ A CRÉÉ LA SURPRISE

Le Havanais Andy Diaz, 21 ans, s’est distingué au triple saut avec un bond de 17,40 mètres, battant de 56 centimètres son record personnel. Il s’entraîne sous les ordres de Yolebi Quesada, champion du monde en 1997 et médaillé de bronze olympique en 1996.

Diaz s’est imposé aux favoris Lazaro Martinez (19 ans) et Cristian Napoles (18 ans), qui avaient terminé en tête des championnats du monde juniors en 2016. À noter que Lazaro Martinez a franchi plusieurs fois la ligne des 17 mètres depuis 2014 (17,24 m), et il est détenteur de trois titres mondiaux dans les catégories inférieures.

Cette fois il est apparu comme le grand perdant, après avoir touché la plaque de plasticine à son meilleur essai, légèrement meilleur que celui du vainqueur. Il a terminé avec un saut de 17,05 m avec un vent trop favorable. Napoles a réussi un excellent bond de 17,27 m pour le reléguer à la troisième place.

Et ce n’est pas tout. Le jeune Jordan Diaz, 16 ans, également de la capitale, a enregistré un méritoire 16,66 mètres, améliorant de 20 centimètres son record personnel. Il s’agit d’un jeune prometteur qu’il ne faut pas forcer à aller plus vite que son rythme. L’’entraînement finira par porter ses fruits.

Au saut en hauteur, Juan M. Echevarria, originaire de Camagüey, a terminé en tête des qualifications avec 7,95 mètres. Le titre de champion national lui semblait promis avec un saut de 7,92 m, lorsque le Santiagais Maykel D. Masso a planté ses pointes à 7,93 mètres. Ce sont tous deux des talents juniors, Echevarria âgé de 18 ans, et Masso de 17 ans, champion du monde cadets et juniors, qui avait obtenu son billet olympique grâce à un majestueux saut de 8,27 mètres.

Une autre bonne prestation est à mettre à l’actif de Yordan O’Farrill, qui a réalisé un chrono de 13,33 secondes à la finale du 110 mètres haies, après avoir signé 13,34 s en demi-finales. Cet athlète originaire de la province de Camagüey a récupéré sa forme après son temps plutôt moyen de 13,51 s, assez éloigné de son record personnel. Le Havanais Roger V. Iribarne, qui présente des qualités physiques enviables, a couru la demi-finale en 13,43 secondes, et la finale en 13,48 s, terminant à la deuxième place derrière son compatriote de Camagüey.

À l’épreuve du 100 mètres, Roberto Skyers (Camagüey) s'est imposé, au terme d'une course très serrée, au Havanais

Reynier Mena. Au final, des chronos assez intéressants avec 10.06 s pour Skyers, 10.14 s pour Mena, et 10.27 s pour Harlyn Pérez, le détenteur de la troisième place. Le vent étant trop fort (3,2 m/s), si bien que ces chrono qui auraient pu constituer des records personnels n'ont pas été homologués.

Mais le public a quand même assisté à une bonne course, en dépit de l’état de la piste. Mena a même égalé son record personnel de 10,17 s en demi-finales. Il avait remporté un tournoi en février en présence de Skyers, de retour sur les pistes après trois semaines de blessure. Depuis, leur rivalité est l’une des plus intenses de l’athlétisme cubain.

Ils se connaissent depuis un certain temps en équipe nationale, de même que Yuniel Carrero, Cesar Ruiz et Reidis Ramos, entre autres. Ce qui est intéressant, c’est qu’ils ont été déplacés ces derniers temps par Harlyn Pérez, cantonné à jouer les seconds couteaux en 2016 alors qu’il évoluait comme coureur indépendant. Pérez a saisi sa chance et suivra les mêmes séances d'entraînement avec le groupe et aura les mêmes

facilités que les autres athlètes de la sélection nationale.

Autre résultat particulièrement significatif sur la piste : le chrono de 49.94 s de Leandro Zamora (Granma) qui pour la première fois a couru en dessous de 50 secondes pour s’imposer au favori José L. Gaspar (50.65 et 50.05 en demi-finales).

YAIMÉ S’EST ILLUSTRÉE AU LANCER DU DISQUE

Chez les filles, les palmes sont allées à la lanceuse de disque santiagaise Yaimé Pérez, quatrième aux Championnats du monde et vice-championne panaméricaine, avec un lancer de 65,57 mètres. Elle a été élue meilleure athlète féminine du tournoi. Cette distinction chez les garçons est revenue au spécialiste du triple saut Andy Diaz.

La star Denia Caballero (Villa Clara) a escorté Yaimé sur la deuxième marche du podium grâce à un lancer de 64,08 m. Quant à notre championne Yarisley Silva, elle a remporté son concours avec un saut plutôt discret de 4.40 m.

On retiendra d’autres bonnes performances sur la piste comme celle d’Arialis Gandulla (Cienfueos) et Rose M. Almanza (Camagüey). Arialis s’est imposé aux 100 et 200 mètres avec des temps de 11.33 s (vent favorable de 2.8 m/s) et 23.44 s. Amanza a signé un bon chrono de 2 :00.12 au 800 mètres et a remporté le 1 500 mètres en 4 :16.00.

Les sauteuses en longueur nous aurons réservé un concours final assez équilibré, avec une victoire par un centimètre de Paula Alvarez (Villa Clara) face à Irisdaymi Herrera (6,59 m contre 6,58 m, tous deux avec vent favorable), et une troisième place pour l’heptathlonienne Yorgelis Rodriguez, en franche progression depuis qu’elle évolue sous la houlette de l’entraîneur Gabino Arzola.

Cette athlète originaire de Guantanamo a porté de 6,35 m à 6,41 mètres le résultat qu’elle avait obtenu en 2014. Après quelques réglages en vue de prochaines échéances la saison dernière, sa meilleure prestation avait été de 6,25 mètres, ce qui lui avait permis de terminer septième à la finale olympique et de devenir la nouvelle recordwoman cubaine de l’heptathlon avec 6 481 points, avec un vent favorable mais autorisé. Les gagnantes ont réalisé des chronos acceptables : 6,47 m pour Paula et 6, 44 m pour Irisdaymi.

LES MEILLEURS INVITÉS

Parmi les 21 concurrents étrangers, trois sont montés sur le podium : Estefany Chacon (VEN-56,50 m), médaille d’argent au lancer du javelot féminin, Geormis Jaramillo (VEN-7 603 points), médaille de bronze au décathlon, et Glenka R. Antonia (CUR-1,70), médaille de bronze au saut en hauteur.

                                            ••••

LES CAMPEONES PAR ÉPREUVES

Dames : 100 m : Arialis Gandulla (CFG-11.33v). 200 m : Gandulla (CFG-23.44). 400 m : Roxana Gomez (CFG-54.01). 800 m : Rose M. Almanza (CMG-2:00.12). 1 500 m : Almanza (CMG-4:16.00). 5 000 m : Yudileyvis Castillo (SCU-17:08.21). 10 000 m : Dailin Belmonte (SCU-34:59.9). 2 000 m haies: Milena Pérez (VCL-6:42.86-RN-RC). 100 haies : Greisys L. Roble (MAY-13.76). 400 m haies : Zurian Hechavarria (SCU-56-79). Saut en hauteur : Yorgelis Rodriguez (GTM-1,85). Saut à la perche : Yarisley Silva (PRI-4,40). Saut en longueur : Paula B. Alvarez (VCL-6.59v). Triple saut : Liadagmis Povea (PRI-14.28v). Lancer du poids : Yaniuvis Lopez (SCU-17.22). Lancer du disque : Yaimé Pérez (SCU-65,57). Lancer du marteau : Ayamey D. Medina (VCL-61,63). Lancer du javelot : Yulenmis Aguilar (GRA-58,90). Décathlon : Briander W. Rivero (ART-7 633). Marche 10 km : Yuniabel Contreras (PRI-52:33). Relais 4x100 m : Cuba A, 45.34 Relais 4x400 m : Cuba A, 3:38.34.

Messieurs : 100 m: Roberto Skyers (CMG-10.06v). 200 m : Reynier Mena (HAB-20.79). 400 m : Yoandys Lescay (LTU-45.65). 800 m : Andy Gonzalez (HAB-1:47.28). 1 500 m : Francisco R. Estévez (HAB-3:59.15). 5 000 m : Jacinto Milanés (GRA-15:24.57). 10 000 m : Yumier Fouman (GRA-31:53.20). 2 000 m steeple : Alberto E. Carrero (VCL-6:14.78-RC). 110 haies : Yordan L. O’Farrill (CMG-13.33). 400 haies : Leandro Zamora (GRA-49.94). Saut en hauteur : Luis E. Zayas (SCU-2,16). Perche : Eduardo Nápoles (SCU-5,00). Saut en longueur : Maykel D. Massó (SCU-7,93). Triple saut : Andy Diaz (HAB-17,40). Lancer du poids : Lazaro J. Acosta (CMG-17,27). Lancer du disque : Félix R. Valle (HAB-55,66). Lancer du marteau : Reinier Mejias (CMG-72,10). Javelot : Osmany Laffita (HOL-70,85). Heptathlon : Yusleidys Mendieta (HAB-5 779). Marche 10 km: Ronaldo Hernandez (GTM-44:14). Relais 4x100 m: Cuba A, 39.77. Relais 4x400 m : Cuba A, 3:05.63.