ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Granma

Près de 10 ans après le premier test pilote réalisé en juin 2007 dans la province de Sancti Spiritus, le nombre de patients traités avec le médicament Heberprot-P dans l’ensemble du pays s’élève à plus de 65 000.

Mis au point par une équipe de chercheurs du Centre d’ingénierie génétique et de biotechnologie de La Havane, ce médicament unique au monde permet une cicatrisation rapide, évitant ainsi les amputations liées à l’ulcère du pied diabétique, une plaie profonde localisée sous la cheville chez un patient diabétique, qui constitue l’une des graves complications du diabète conduisant à l’amputation dans de nombreux cas.

Enregistré dans plus d’une vingtaine de pays l’Heberprot-P a reçu la médaille d’or de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), et, à ce jour, plus de 250 000 personnes dont le monde ont bénéficié de ce médicament novateur.

Il s’agit d’une composition pharmaceutique injectable pour le traitement des ulcères du pied diabétique à des stades avancés, qui accélère la cicatrisation des ulcères profonds et complexes et diminue considérablement les risques d’amputation des membres inférieurs dans plus de 78% des cas.

Iris Lugo, spécialiste en communication du Centre d’ingénierie génétique et de biotechnologies, a annoncé à Granma que les 11 et 12 mai, l’hôtel Riviera accueillera la 19e Rencontre nationale d’extension du programme pour le traitement intégral à l’Heberprot-P du patient souffrant d’ulcère du pied diabétique.

Placé sous le haut patronage du ministère de la Santé publique, en collaboration avec le Centre d’ingénierie génétique et de biotechnologie, l’événement réunira plus de spécialistes 250 spécialistes en angiologie et chirurgie vasculaire, qui, entre autres questions, examineront le comportement de ce programme et ses principaux indicateurs.