ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
De gauche à droite, Alfredo Somoza (entraîneur), Ariel Cruz, Eloy Pérez et Marcelo Fornet, champions latino-américains de programmation. Photo: Cubadebate

LES étudiants de l’équipe UH++ de l'Université de La Havane sont arrivés en tête pour l'Amérique latine au Concours universitaire de programmation de l'Association for Computing Machinery (ACM ICPC, pour son sigle en anglais), qui a eu lieu récemment dans le Dakota du Sud (États Unis).

Les performances de Marcelo Fornet Fornes, Ariel Cruz Cruz et Eloy Perez Torres (entraînés par le master en Science Alfredo Moreno Somoza) leur ont valu de se classer en 44e position du concours, en résolvant 5 problèmes sur 10 en cinq heures.

Il s’agit de la plus importante compétition qui a lieu dans l'enseignement supérieur. Destinées aux étudiants en Sciences de l’informatique, ces joutes accueillent les universités les plus prestigieuses du monde.

133 équipes représentant autant d'écoles étaient en lice à la finale aux États-Unis. « La participation à des concours de ce niveau exige un effort important pour les candidats cubains », a déclaré l’entraîneur Alfredo Somoza à la presse avant le coup d’envoi du concours.

« La préparation des garçons a été très forte parce que, avant toute chose, ils doivent à la fois s’entraîner pour le concours et continuer d’étudier. Cette licence de mathématique est l'une des plus exigeantes de l’université, si bien qu’ils doivent trouver le temps de se préparer.

« Dans ces concours, on évalue des points qui n’appartiennent pas au programme d’étude, c’est pourquoi ils doivent faire un effort énorme. Ils doivent faire leurs études pratiquement comme tout le monde et n’ont presque pas le temps de se reposer.

« Souvent, ils participent à des concours en ligne qui ont lieu dans d'autres parties du monde. Parfois, tard le soir, y compris dans la nuit, mais c'est le seul moment où ils peuvent jouer contre les meilleures équipes du monde. »

L'équipe sUrPRrise de l'Université de Pinar del Rio était absente au concours, malgré sa 12e place au tournoi régional de programmation. La raison ? Les autorités étasuniennes leur ont refusé le visa d’entrée dans ce pays.

Cependant, le Comité d’organisation de l’ACM a décidé de leur décerner une récompense honorifique en tant que finalistes et leur a donné la possibilité de participer à la finale de 2018, qui se déroulera en Chine.

LES ANCIENS À L’UNIVERSITÉ

La 6e Atelier EduMayores 2017, accueillant des personnes du 3e âge étudiant à l’Université de La Havane a dédié ses travaux au leader historique de la Révolution cubaine, Fidel Castro Ruz.

Ces ateliers de niveau universitaire ont été créés et organisés par la Chaire de la personne du 3e âge de l'Université de La Havane comme un espace pour les échanges universitaires entre les cours de ce type mis en place dans le pays.

Des responsables des ministères de l'Enseignement supérieur et du Travail et de la Sécurité sociale; de la Centrale des travailleurs de Cuba (CTC) de l’Université de La Havane, l'Association médicale des Caraïbes, l'Organisation panaméricaine de la santé, la Fédération des femmes cubaines (FMC), ainsi que des enseignants et des étudiants en psycho-gérontologie de l'Université de Puebla (Mexique), participaient à cet Atelier.

La rencontre a réuni 147 délégués de toutes les Chaires de la personne du 3e âge, qui ont assisté à des débats sur les 80 exposés inscrits au programme. Lors de la dernière journée, des étudiants de la Faculté de psychologie ont organisé le panel : « Les jeunes étudient la vieillesse. »

Lors de la séance d’inauguration, la master Rita Real Blanco, vice-rectrice de l’Extension universitaire de l'Université de La Havane, a déclaré: « Le 6e Atelier EduMayores 2017 revêt une importance particulière. L'une des raisons pour laquelle il acquiert une valeur ajoutée est le fait que nous célébrons depuis le 5 janvier le 290e anniversaire de la création de l’Université de La Havane. »

La Chaire universitaire de la personne du 3e âge de l'université presque tricentenaire a été créée le 14 février 2000. Elle a été la première institution de ce type à Cuba, et durant toutes ces années elle a défendu sa raison d'être : créer un espace de reconnaissance pour les personnes âgées.