ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Dans cette nouvelle installation, les employés préparent la matière première qui sera utilisée dans les fabriques de cigares d’exportation. Photo: Ronald Suárez Rivas

Bien que son inauguration officielle soit prévue dans les prochaines semaines, en hommage à la fête nationale du 26 Juillet, cette unité novatrice destinée au traitement de la cape et de la matière première utilisées dans les fabriques de cigares de Pinar del Rio, fonctionne en phase d’essai depuis plusieurs jours

Située dans un ancien grand entrepôt désaffecté, à l'entrée de La Ovas, l’installation est chargée de préparer et de classer toutes les feuilles qui seront utilisées pour la fabrication du cigare roulé à la main destiné à l'exportation.

Selon Francisco Gonzalez Pino, directeur de l’Entreprise de Tabaco Torcido de Pinar del Rio, la création de cette structure répond à une stratégie qui devrait être étendue aux provinces où sont établies des fabriques de cigares, afin de regrouper certaines opérations qui auparavant étaient effectuées séparément dans chacune des fabriques de cigares.

« Ainsi, lorsque la matière première arrive à la fabrique, elle sera prête à l'emploi », explique le directeur, ajoutant que « de cette façon, elles pourront se consacrer uniquement au roulage des cigares et à la qualité du produit fini. »

Cette nouvelle unité devrait augmenter la productivité, permettre une utilisation plus efficace de la matière première, ainsi qu’un plus grand contrôle, estime Gonzalez Pino.

Même si à première vue cela peut sembler simple, le directeur signale qu’avant d’être utilisée pour le roulage du cigare, la feuille de tabac doit être cueillie, humidifiée, aérée, préparée en enlevant la veine centrale et classée selon sa taille, sa couleur et sa texture, en suivant un processus rigoureux qui garantit la qualité du produit fini.

« Auparavant, toutes ces procédures étaient effectuées dans chaque fabrique. Ce système est plus efficace : il humanise le travail et renforce le contrôle interne, car tout se fait dans un seul lieu. »

Parallèlement, a-t-il expliqué, il est prévu d’inaugurer en septembre une salle de roulage de cigares, avec 42 postes de travail, dans cette nouvelle installation.