ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Gerardo Hernandez, Héros de la République de Cuba, a remis la Médaille de l’Amitié au journaliste canadien Arnold August. Photo: Orlando Perera

LE journaliste et sociologue canadien Arnold August a été décoré à La Havane de la Médaille de l’Amitié conférée par le Conseil d’État de la République de Cuba, une reconnaissance qu’il a dédiée à la mémoire du Commandant en chef Fidel Castro Ruz.

Gerardo Hernandez, Héros de la République de Cuba, a remis la décoration à cet intellectuel ami, qui a déclaré dans son discours de remerciements que « Fidel est une source d’inspiration pour le monde dans la lutte pour la justice sociale, la souveraineté et la paix ».

Le journaliste canadien a souligné la nécessité de mettre en exergue la lutte des révolutionnaires cubains contre l’agression culturelle encouragée par les puissances occidentales, notamment par les États-Unis, dans des déclarations à Granma international au siège de l’Institut cubain d’amitié avec les peuples (ICAP) à La Havane.

Selon Arnold August, la conceptualisation sur la démocratie, à travers laquelle les États-Unis tentent de s’ériger en champion de la mondialisation constitue le principal axe de cette grande campagne médiatique contre Cuba. Cependant, dans l’île ce concept de démocratie est vu comme une forme de gouvernement participatif où le peuple est impliqué dans la prise de décision.

« Je me suis lancé dans la lutte pour contrecarrer les campagnes mensongères orchestrées contre Cuba par les gouvernements impériaux et les grands médias capitalistes », a-t-il dit, avant de souligner l’importance de partager avec les auditoires d’autres parties du monde les actions de résistance générées par la Révolution cubaine.

C’est la raison pour laquelle il s’est consacré à la recherche et a publié plus de 70 articles sur les réseaux sociaux. Il est également l’auteur de plusieurs livres, dont Democracy in Cuba and the 1997–98, Cuba and Its Neighbours: Democracy in Motion et Cuba-U.S. Relations: Obama and Beyond. Récemment est paru son ouvrage The End of Ideology, qui sera présenté à la prochaine Foire du livre de La Havane.

Arnold August s’est toujours présenté comme un fidèle défenseur de Cuba et de son peuple, comme en témoigne son affiliation très tôt à l’organisatio0n solidaire Carrefour de l’amitié, devenue plus tard le Réseau de solidarité Québec-Cuba, actuelle Table de concertation de solidarité avec Cuba.

À l’heure actuelle, il est membre de l’Association d’études latino-américaines (LASA) et du Réseau d’intellectuels, artistes et mouvements sociaux pour la défense de l’Humanité, dont le siège se trouve à Caracas, au Venezuela. Il collabore aussi avec la chaîne multinationale TeleSur et aux sites web Cubadebate et Cubaperiodistas, ainsi que d’autres médias en Équateur, en Espagne et au Chili.

Il est fondateur du Comité pour la libération des Cinq Fabio di Celmo, au Québec, et il a présidé la délégation de cette province canadienne à la 1ère Rencontre Cuba-Canada et à la 2e Rencontre internationale avec Cuba qui se sont déroulées à La Havane. Pour son travail solidaire, il a reçu en 2013 la Médaille Félix Elmuza, la plus haute décoration décernée par l’Union des journalistes de Cuba (UPEC).

Il a rappelé ses deux conversations avec le commandant en chef Fidel Castro sur ses recherches, qui lui ont permis d’extraire plusieurs idées pour ses travaux.

Il s’est prononcé en faveur de la levée du criminel blocus économique, commercial et financier exercé par les États-Unis contre Cuba, et s’est engagé à poursuivre son combat dans la défense de la culture socialiste cubaine face aux agressions culturelles.