ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Pastor Batista

AU premier semestre de 2017, les indicateurs de santé maternelle et infantile confirment l’efficacité des actions lancées dans le pays au bénéfice des enfants et des familles cubaines, a signalé le Dr Roberto Alvarez Fumero, responsable du Programme maternel et infantile du ministère de la Santé publique.

Parmi les nombreux travaux menés dans le cadre de cet effort, la promotion de la pratique de l’allaitement maternel et la disponibilité de neuf banques du sang ont joué un rôle essentiel

Avec 44 décès en moins par rapport à la même période l’année précédente, au premier semestre de 2017 le taux de mortalité dans le pays a été de 4,1 pour chaque mille naissances vivantes, ce qui témoigne de l’effort et du dévouement des travailleurs de ce secteur, et constitue une expression du développement social intégral obtenu, a ajouté le Dr Alvarez Fumero.

Au cours des six premiers de l’année, on a également constaté une diminution des décès liés à des affections périnatales, du taux de mortalité attribué aux hémorragies pulmonaires, ainsi que des décès liés à des sepsis acquis, entre autres indicateurs.

Nous avons aussi assisté à une réduction du taux de mortalité maternelle (nombre de décès pour 100 000 naissances vivantes) à 37,8%, soit neuf décès en moins par rapport à la période précédente, et enregistré un seul cas de décès par hémorragie puerpérale.

Au terme du mois de juillet, le taux de survie du nouveau-né dans les services de néonatologie s’est élevé à 99,2%.