ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
La distribution du matériel, la formation professionnelle, la poursuite des études et la couverture enseignante sont certaines des priorités de la rentrée scolaire 2017-2018. Photo: Yaciel Peña

LAS TUNAS — « D’une manière générale, nous pouvons qualifier de positifs les préparatifs de la rentrée scolaire 2017-2018 dans tout le pays », a déclaré lors d’un point de presse Ena Elsa Velazquez Cobiella, ministre de l'Éducation.

Elle a également ajouté qu’une« série de réunions avaient eu lieu afin d'évaluer certains aspects très spécifiques visant à garantir une rentrée scolaire réussie. Nous avons commencé la préparation de l'année scolaire au mois d’avril, car il s’agit d’un processus qui prend du temps et que l’on ne saurait réaliser uniquement en juillet et août. Nous avons accordé une attention particulière à l'arrivée et à la distribution du matériel scolaire, à la poursuite des études, la situation hygiénique et sanitaire de nos écoles, la maintenance et la réparation, ainsi qu’à d'autres aspects essentiels avant l’ouverture de nos établissements le 4 septembre ».

Et de poursuivre qu’en ce moment une attention constante est apportée à garantir la couverture enseignante, non seulement en début d'année, mais aussi dans l’avenir. Cela implique de tenir compte des certains aspects sur le plan qualitatif, mais aussi d’assurer la présence d’enseignants dans des matières essentielles au processus éducatif, ainsi que de poursuivre l'admission dans les écoles de formation pédagogique.

Au cours d'une réunion de travail avec tous les organismes concernés, la ministre a reçu des informations sur la préparation de la rentrée dans cette région.

Ainsi, à Las Tunas, 635 établissements scolaires ouvriront leurs portes avec un effectif total de plus de 84 800 élèves. En raison de l'augmentation de la population dans certaines communautés rurales et à la suite d'une étude conjointe entre l'Association des petits agriculteurs (ANAP) et le système de l'agriculture, il a été décidé de la réouverture de trois nouvelles écoles.

La province couvre complètement ses besoins quant aux cadres et aux directeurs d'école, par contre, il manque 263 enseignants, la plupart dans l'enseignement secondaire de base, alors que dans l'enseignement primaire on compte 305 écoles prises en charge par deux enseignants.

La ministre de l'Éducation a insisté sur le travail conjoint à mettre en œuvre avec le ministère de la Santé publique afin de certifier les centres de travail. Pour conclure, elle a invité à maintenir le travail commun entre tous les responsables et impliquer la famille et la communauté en tant que protagonistes du processus éducatif.