ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Jose M. Correa

La promotion de la justice sociale et de l’égalité de genre à Cuba demeurent des priorités de la Fédération des femmes cubaines (FMC), 57 ans après sa création, le 23 août 1960.

Dans un communiqué de presse parvenu à notre rédaction, le Secrétariat national de la FMC a félicité les femmes cubaines pour leur contribution à la consolidation de cette organisation et pour leur rôle de premier ordre dans la préservation de la Révolution cubaine, « grâce à leur travail en faveur de l’implication et la mobilisation de la famille ».

« Les luttes de Vilma sont aujourd’hui plus nécessaires que jamais », devait déclarer le commandant en chef Fidel Castro Ruz, en apprenant la nouvelle de la mort de l’éternelle présente de la FMC, Vilma Espin. Cette phrase « doit devenir une conviction pour tous nos cadres, dirigeantes de base et membres », poursuit le communiqué.

Dans le document, la direction nationale de la FMC a également évoqué les propos du général d’armée Raul Castro Ruz : « En célébrant la Journée de la Rébellion nationale, pour la première fois sans la présence physique du commandant en chef de la Révolution cubaine, Fidel Castro Ruz, fixons-nous pour objectif de relever les nouveaux défis guidés par son exemple, son intransigeance révolutionnaire et sa foi permanente en la victoire. »

« C’est inspirée par ces propos que la Fédération des femmes cubaines se propose d’aborder la nouvelle étape de travail », a conclu le Secrétariat national de cette organisation.