ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Estudio Revolución

L'HISTOIRE de la fraternité entre les peuples cubain et vénézuélien a des racines profondes. Au 19e siècle, au pied de la statue du Libertador Simon Bolivar, José Marti demanda en quoi il pouvait servir le Venezuela. Après le passage de l'ouragan Irma, comme en d'autres occasions, la République bolivarienne a été le premier pays à nous offrir son aide solidaire.

En recevant, le 22 septembre, au nom du peuple cubain, un nouveau don de ce pays frère, le général d'armée Raul Castro Ruz a affirmé que « ce geste du gouvernement révolutionnaire vénézuélien, dirigé par son président constitutionnel Nicolas Maduro, démontre l'actualité des paroles de José Marti et des enseignements de Simon Bolivar. »

Au cours de la brève cérémonie effectuée au terminal des conteneurs de Mariel, le président du Conseil d'État et du Conseil des ministres a souligné que les mesures prises par les gouvernements révolutionnaires qui restent encore sur notre continent montrent qu’il est toujours possible de mettre en œuvre la pensée de Bolivar et de Marti tant que nous pourrons compter sur nos peuples.

Des siècles de plus ou des siècles de moins, « à la fin, nous n'avons qu'une seule option : vaincre. Et nous vaincrons ! », a déclaré Raul, tout en remerciant l’aide du Venezuela, un pays avec lequel nous avons toujours entretenu des liens étroits d'amitié et de coopération.

Pour sa part, Maduro, qui était accompagné de la Première combattante, Cilia Flores, a déclaré que le présent et l'avenir se construisent grâce à la solidarité entre les peuples.

Et d’ajouter : « Nous sommes unis, notamment avec Cuba, par des siècles de fraternité et d'admiration mutuelles, depuis Bolivar, Marti, depuis Antonio Maceo et ensuite par les retrouvailles historiques entre Chavez et Fidel, qui ont permis à tous les chemins de l'histoire de se croiser une nouvelle fois et de concevoir pour les temps futurs, une méthode qui a pour base, la solidarité, le travail en commun ».

Il a également mentionné les défis à relever, tels que le changement climatique et la férocité des ouragans, qui exige des réponses communes à court, moyen et long termes. Par ailleurs, il a réaffirmé le soutien de l'Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA) à Porto Rico, la République dominicaine, Antigua-et-Barbuda et la Dominique, dévastés par les derniers événements climatologiques.

« Le peuple cubain doit savoir que notre solidarité est sincère, elle le sera toujours et pour toujours, que son urgence et sa douleur sont notre urgence et notre douleur », a-t-il déclaré.

Selon les explications à la presse cubaine du capitaine de frégate Delvis Salazar Lozano, au commandement du vaisseau Los Llanos TANGO-64, de la marine bolivarienne, la cargaison comprend des groupes électrogènes, des matériaux de construction, du bois, des transformateurs électriques et des camions, entre autres équipements et fournitures.

« C'est un honneur et une fierté pour l’équipage de mon navire d’être ici aujourd'hui. La solidarité et la fraternité entre nos peuples est un héritage de Chavez et de Maduro, quelque chose qui restera pour l'histoire et constitue un exemple pour l'Amérique », a-t-il ajouté.

Le membre du Bureau politique du Comité central du Parti et Premier vice-président du Conseil d'État et du Conseil des ministres, Miguel Diaz-Canel Bermudez, était présent à la cérémonie, ainsi que Rodrigo Malmierca Diaz, ministre du Commerce extérieur et des investissements étrangers, et Rogelio Polanco, ambassadeur cubain au Venezuela, entre autres dirigeants.