ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN

Plus de 220 délégués d'une centaine d'organisations de la société civile cubaine ont exigé la levée immédiate et inconditionnelle du blocus imposé par les États-Unis à Cuba lors d'un forum qui s’est tenu au ministère des Relations extérieures (Minrex).
Au cours de la rencontre, Abelardo Moreno Fernandez, directeur adjoint du Minrex, a déclaré qu’il n’existe aucune famille ni aucune organisation dans notre pays qui n’ait pas souffert d'une manière ou d'une autre du blocus, dont les dommages dépassent 130 milliards de dollars, à prix courants, depuis le début de son application il y a près de six décennies.
Après le début du processus de normalisation des relations bilatérales, des pas positifs avaient été faits dans ce sens, mais ils se sont révélés limités et insuffisants, car la politique illégale est demeurée intacte et les lois qui en découlent ont été appliquées avec la plus grande rigueur par le gouvernement des États-Unis.
Depuis l'arrivée de Donald Trump au pouvoir, le blocus s’est intensifié. Il s’agit d’une nouvelle tentative désespérée de détruire la Révolution. Aussi, cette politique constitue-t-elle plus que jamais une violation des droits internationaux, que notre peuple ne cessera pas de dénoncer, a-t-il souligné.
Par ailleurs, un grand nombre d'artistes, de sportifs et de représentants des institutions présentes ont exprimé leur soutien à la résolution que Cuba présentera aux Nations Unies, le 1er  novembre prochain, exigeant la levée définitive du blocus.
Au cours de la réunion, une déclaration a également été adoptée, qui réaffirme, entre autres accords, le droit à l'autodétermination du peuple cubain pour construire son propre système politique, économique et social de manière indépendante et souveraine.
Le document exige également la fin de la traque des relations économiques et financières internationales de l'île avec des entreprises de pays tiers et appelle les citoyens étasuniens à poursuivre leur soutien à Cuba en ce qui concerne cette revendication.