ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN

Le Conseil national de l’Union des écrivains et des artistes de Cuba (Uneac) a tenu le jeudi 9 novembre sa 6e réunion au théâtre du Musée des Beaux-Arts, en présence de Miguel Diaz-Canel Bermudez, membre du Bureau politique et Premier vice-président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, d’Abel Prieto Jiménez, ministre de la Culture ; d’Ena Elsa Velazquez, ministre de l’Éducation (Mined) et de Miguel Barnet, président de l’Uneac.

La réunion a centré ses débats sur l’analyse des travaux de la Commission permanente pour l'éducation, la culture et la société. Le rapport présenté souligne les liens étroits qui ont été établis par les membres de la Commission avec les spécialistes du Mined dans le cadre du troisième perfectionnement de l'enseignement, une réforme mise en œuvre de façon expérimentale par le ministère.

À propos de ces travaux en commun, Diaz-Canel a affirmé que des liens ont été créés. « Dans ce processus de perfectionnement, apparaît le résultat d’un travail conjoint entre le ministère et l’Uneac. C'est un exemple de la façon dont la société civile contribue au perfectionnement des politiques publiques aussi importantes que les politiques éducatives », a-t-il dit.

« Nous devons perfectionner cette proposition pour aller de l’avant », a-t-il déclaré.

Le travail a été mené de façon inclusive et a abouti à des propositions intéressantes. Et d’ajouter qu’ « il s’est agi d’une vision humaniste et que le grand défi aujourd'hui est de faire en sorte que la culture éducative s'exprime à travers des valeurs dans les jeunes générations ».

Quant à la ministre de l’Éducation, elle a également fait référence au travail en commun, affirmant que la plus grande force de ce troisième perfectionnement « a été la contribution de personnalités, d’institutions et de chercheurs. Nous nous devons maintenant de mettre à contribution toute notre intelligence pour réconcilier toutes les suggestions ».

« L'avenir de notre pays réside dans nos établissements d'enseignement, et pour ce faire, l'enseignant jour un rôle essentiel. Si nos enseignants ne sont pas bien formés, les priorités que nous nous sommes fixées ne parviendront pas jusqu’à nos élèves.

« Notre objectif fondamental est la formation intégrale des étudiants », a précisé Ena Elsa Valazquez.

Au cours de la rencontre, outre la lecture du rapport présenté par Helmo Hernandez, président de la Commission, Alberto Valle, de l'Institut central des Sciences pédagogiques, a passé en revue les changements opérés dans les différentes disciplines d'enseignement, et Ivan Barreto, directeur général de l’entreprise Cinesoft, a présenté les programmes didactiques, les outils technologiques destinés aux enseignants, ainsi que plusieurs applications mises au point ces dernières années par cette entreprise pour différents types d'enseignement.