ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Teresa Amarelle Boué, membre du Bureau politique, secrétaire générale de la Fédération des femmes cubaines. Foto: Dunia Álvarez Palacios

Après avoir voté, Teresa Amarelle Boué, membre du Bureau politique et secrétaire générale de la Fédération des femmes cubaines, a déclaré à la presse que la participation de la femme cubaine au processus révolutionnaire a été tellement extraordinaire qu'il est juste qu’un si grand nombre d'entre elles soient proposées comme candidates aux assemblées municipales du Pouvoir populaire au cours de ces élections.

« Plus de 9 600 femmes ont été proposées, ce qui représente 35,4 % du nombre total des candidats », a déclaré Amarelle Boué, précisant que dans 63 % des circonscriptions électorales du pays, au moins une femme a été proposée.

« Cela représente une reconnaissance pour toutes les femmes cubaines, mais c'est aussi une reconnaissance de notre engagement envers l'histoire, envers la Révolution, envers notre commandant en chef, qui fut le premier à se soucier de la participation des femmes aux élections », a-t-elle dit.

À ce propos, Amarelle Boué a souligné que cette journée électorale a une signification particulière : pour la première fois, Fidel ne sera pas présent physiquement dans un bureau, exerçant son droit de vote comme tout autre citoyen, comme un électeur de plus.

Cependant, a-t-elle souligné, « nous, les femmes, nous participons à ces élections, en signe de notre soutien et de notre loyauté à cet homme extraordinaire qui a toujours plaidé pour le respect de nos droits dans la société ».