ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN

Le ministère des Relations extérieures de la République de Cuba exprime sa plus profonde préoccupation et son rejet de la déclaration unilatérale, par le Président des États-Unis d'Amérique, de la ville de Jérusalem comme capitale d'Israël, ce qui constitue une violation grave et flagrante de la Charte des Nations Unies, du Droit international et des résolutions pertinentes des Nations Unies.

Cette volonté du gouvernement des États-Unis de modifier le statut historique de Jérusalem est contraire aux intérêts légitimes du peuple palestinien et des nations arabes et islamiques, et aura de graves conséquences pour la stabilité et la sécurité au Moyen-Orient, aggravera encore davantage les tensions dans cette région et empêchera tout effort visant à reprendre les pourparlers de paix israélo-palestiniens.

Cuba appelle le Conseil de sécurité à s'acquitter de la responsabilité que lui octroie la Charte des Nations Unies en ce qui concerne le maintien de la paix et de la sécurité internationales, à adopter les décisions nécessaires et exiger d’Israël la cessation immédiate de l'occupation des territoires palestiniens, des politiques agressives et des pratiques de colonisation, ainsi que le respect des résolutions adoptées par cet organe sur la situation au Moyen-Orient, y compris sur la question palestinienne.

Le ministère des Relations extérieures réaffirme que Cuba continuera d’appuyer une solution globale, juste et durable au conflit palestino-israélien, sur la base d'une solution de deux États, qui permettra aux Palestiniens de jouir du droit à l'autodétermination et de disposer d’un État indépendant et souverain, avec Jérusalem-Est pour capitale et les frontières d'avant 1967.