ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN

Le réseau télématique Infomed, qui fête ses 25 ans cette année, a pour objectif majeur de mettre les savoirs en matière de santé à la portée de tous, avec un langage qui se veut accessible et un outil efficace de socialisation au sein d'internet, en proposant des environnements conviviaux, collaboratifs et innovateurs.

Il peut être consulté à l'adresse suivante : www.sld.cu et s’impose aujourd’hui comme une référence nationale et internationale dans le domaine des technologies de l'information et de la communication, ainsi qu'en tant que prestataire de services destinés aux professionnels du secteur. Le projet Infomed facilite la navigation à travers la Bibliothèque, l'Université et la Clinique de santé virtuelles et fournit des services d'information scientifique et technique au Système national de santé, en donnant la priorité à ses stratégies et programmes.

Aujourd'hui, plus de 300 000 utilisateurs reçoivent ce service, a déclaré à Granma International la Dr ès sciences Ileana Alfonso Sanchez, directrice du Centre national pour l'information sur les sciences médicales.

« Notre personnel est composé de 235 personnes, qui constituent un collectif de travailleurs responsables et engagés », a précisé cette professeure et chercheuse titulaire, qui a ajouté que le projet est né au Centre national pour l'information sur les sciences médicales, avec pour but de faire face à la profonde crise vécue au début des années 1990, à l'intensification du blocus économique, commercial et financier des États-Unis, et aux conséquences de la disparition de l'Union soviétique et du socialisme en Europe de l'Est, qui ont durement touché l’économie du pays.

« La mise en œuvre d'un tel projet aurait été impossible sans le soutien d’une équipe multidisciplinaire, et c'est là l'une de ses forces actuelles. Il existe un système national d'information sur les sciences de la santé, relayé par des centres d'information provinciaux et leur réseau de bibliothèques médicales dotées d'un réseau physique et virtuel couvrant l’ensemble du pays », a-t-elle indiqué.

Aujourd'hui, ils conçoivent d'autres plateformes virtuelles qui seront installées à l'avenir, en s’appuyant sur leur propre développement technologique, le processus d’informatisation de la société cubaine et la gestion des savoirs à partir des changements rapides provoqués par l'innovation technologique au niveau international.

Dans ce domaine, la Dr Ileana Alfonso Sanchez a évoqué l'extension des applications aux citoyens ordinaires par le biais de différents dispositifs (ordinateurs, téléphones portables ou tablettes), de projets tels que la géo-localisation des principales institutions et les services médicaux proposés dans le pays, à travers des cartes, l'infographie et l'annuaire téléphonique, entre autres.

À cet égard, elle a signalé : « Le maintien de ce dynamisme sur le site est assuré grâce au travail de spécialistes de l'information, de communicateurs, de rédacteurs, d’ingénieurs, de médecins et d'autres professionnels. Épaulés par de nombreux éditeurs médicaux qui participent aux portails sur les spécialités et les questions de santé, ils garantissent une information de qualité et d'appartenance, créant un horizon partagé tant par les universitaires et que par le citoyen moyen. »

Depuis 2015, le centre a mis en place un programme intensif de formation de docteurs en sciences, et sept personnes sont déjà titulaires de ce diplôme. Vingt autres ont terminé leurs études de maîtrise. La faculté est composée de 21 enseignants de toutes les catégories d'enseignement : assistants, auxiliaires, directeurs et consultants. De plus, l’institution compte plusieurs chercheurs, assistants et licenciés pour le lancement de futurs projets.

« Nous sommes un centre de subordination nationale du ministère de la Santé publique (MINSAP), chargé d’accompagner la mise en œuvre des activités à entreprendre », a affirmé la Dr Ileana Alfonso en ce qui concerne le mode de financement.

Le projet de développement du Réseau Infomed s’est distingué par un recours aux technologies de l'information et de la communication, axé sur une vision sociale et sur le renforcement des capacités locales. C’est le premier réseau national cubain à avoir utilisé le système d'exploitation GNU/Linux sur tous ses serveurs, facilitant l'accès au contenu national et aux services de son système de santé.

La volonté politique et le soutien du gouvernement cubain, ainsi que la collaboration reçue, tant au niveau national qu'international, ont été des facteurs décisifs dans la création et le fonctionnement d'Infomed. Plusieurs organisations comme le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) ont apporté une contribution importante à cet égard. D'autres organisations de solidarité internationale, en particulier l'initiative Infomed-USA, ont également participé d’une manière non négligeable à cet effort.

L'ingénieur Carlos Manuel Reyes Pérez, directeur adjoint pour la technologie, nous a livré ses impressions sur ce sujet : « L’Entreprise des télécommunications de Cuba, S.A. (Etecsa) a jouté un rôle de premier plan dans le soutien qui nous est assuré. Les plus de 1 700 liaisons sont supportées par le réseau public d'Etecsa et sont utilisées en fonction des objectifs de ministère de la Santé public (Minsap) et de la stratégie économique du pays. »

Il a insisté sur le fait que l'avenir d'Infomed est lié à l'espace de participation des gens, notamment au partage des savoirs. Carlos Manuel Reyes a expliqué qu'ils ont déjà conçu un réseau de portails sur les maladies. En d'autres termes, les patients et les personnes souhaitant améliorer leurs connaissances sur une maladie quelconque peuvent trouver et échanger des informations sur le sujet, communiquer entre elles et s’enrichir de leurs expériences mutuelles, recevoir des conseil, des informations connexes et d'autres avis leur permettant l’acquisition de nouveaux comportements pour améliorer leur qualité de vie.

Reyes Pérez se réjouit d’avoir été témoin de la construction de cet intranet : « Notre réseau a été créé en 1992 et, lorsqu’internet est arrivé à Cuba en 1996, nous disposions déjà d’une certaine expérience en la matière. C'était très attirant de venir ici et de découvrir les mystères du grand réseau international. Je suis arrivé en 1996 et il y avait déjà un groupe de personnes très enthousiastes à créer des projets gigantesques, dirigé par le fondateur du projet, Pedro Urra Gonzalez, qui en fut le directeur jusqu'en 2010. À l’heure actuelle, nous nous concentrons sur l'expansion et la massivité. Ceci est aujourd’hui possible grâce au soutien technologique qui s'est développé dans le pays, avec une plus grande accessibilité de la population à Internet. »

Le réseau Infomed a marqué une étape importante dans l'histoire de l'informatisation de la société cubaine. Son premier nœud fut créé en 1992 et l'accès garanti pour l'ensemble du pays en 1994. Ses actions visaient non seulement à mettre en commun les ressources technologiques, mais aussi à donner aux gens les moyens de s'attaquer aux problèmes, tant individuellement que collectivement. L'expérience a montré que l'avenir de l'accès à l'information sur la santé prenait une nouvelle direction.

En conséquence, plusieurs initiatives furent lancées pour relier des points éloignés. En 1999, un réseau de liaison radio a été créé pour toutes les maternités. En 2002, les polycliniques de La Havane ont été connectées à une salle de navigation virtuelle de la Bibliothèque nationale médicale. En 2005, plusieurs cabinets de médecins des familles de Guantanamo, notamment dans la commune d'El Salvador, l'une des plus éloignées du pays, ont été couplés avec les cabinets de médecins de familles à Guantanamo. Et Reyes Pérez d’ajouter : « Ces projets de connectivité ont été abandonnés par la suite, Etecsa ayant augmenté les services de connectivité avec le réseau public de transmission de données. »

Xiomara Rojas Rodriguez, coordinatrice du groupe de développement web, partage ce même avis. Elle a commencé son travail très jeune, en occupant un poste de secrétaire. Elle a continué de parfaire sa formation et elle dirige actuellement un groupe de travail important. « Aujourd’hui, j’ai une maîtrise assez complète du travail que nous réalisons ici, que je trouve passionnant et utile car il permet à un grand nombre de personnes d’améliorer leurs connaissances ».

Quant à Shallya Sanchez Llerena, licenciée en Sciences de l’information, elle effectue actuellement un stage. Il y a un an seulement qu’elle a obtenu son diplôme à l'Université de La Havane. Elle a suivi une formation en gestion de l'information sur la santé, un cours de français post-universitaire et elle prépare une maîtrise.

Elle s'est jointe au centre pour préparer sa thèse de premier cycle et, à la fin de ses études universitaires, elle a choisi de commencer sa vie professionnelle chez Infomed. « Je suis en charge de l'administration des cours en ligne du site, j'ai pas mal de travail, des informations à classer et des articles à insérer dans le référentiel », a-t-elle dit.

Infomed est aujourd'hui un réseau de personnes et d'institutions qui travaillent et collaborent pour faciliter l'accès à l'information et au savoir, pour améliorer la santé des Cubains et d’autres peuples du monde, grâce à l'utilisation intensive et créative des technologies de l'information et de la communication.