ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Varadero se distingue par la beauté de ses eaux et sa sécurité en tant que destination touristique. Photo: Juvenal Balán

Varadero, la principale station balnéaire cubaine, est classée au troisième rang dans la liste des meilleures plages du monde, selon les Travellers'Choice 2018 Awards, organisés par le grand site web de voyage TripAdvisor, qui reconnaissent la qualité et la sécurité des destinations touristiques à travers le monde.

Dans le classement des 25 premières plages du monde, la célèbre plage bleue cubaine arrive deux places seulement derrière Grace Bay (îles Turques et Caïques) et Baia Do Sancho, au Brésil. Les résultats sont basés sur les impressions de millions d'utilisateurs de différentes nationalités recueillies par le portail au cours des 12 derniers mois, qui ont mis en évidence sa beauté et ses eaux limpides et chaudes, avec leur ton turquoise caractéristique.

En deux mois environ, le pôle touristique de Varadero a réussi à se remettre complètement de l'ouragan Irma, qui a frappé la quasi-totalité du territoire national.

Ce prix confirme également que cette station balnéaire, située à l'est de la capitale cubaine, est l'un des principaux choix récréatifs pour les touristes nationaux et étrangers, ainsi qu'une destination touristique sûre pour ses visiteurs.

En 2017, Cuba a reçu plus de quatre millions de touristes étrangers. Et Varadero a accueilli le nombre record d'un million 700 000 estivants. Pour la dixième année consécutive, cette localité, qui compte 52 hôtels et un aéroport, a accueilli plus d'un million de visiteurs.

À cette nouvelle réalisation s’est ajoutée la désignation, en janvier dernier, de Cuba comme « le pays le plus sûr pour le tourisme » lors de la 38e édition de la Foire internationale du Tourisme (Fitur), à Madrid, en Espagne. Malgré la reconnaissance internationale et le respect par notre pays de toutes les normes de l'industrie touristique, le gouvernement des États-Unis continue de recommander à ses citoyens de « reconsidérer » leurs éventuels voyages sur la Grande Île des Caraïbes.

Dans un classement établi par le Département d'État, Cuba se situe au niveau trois, avec la mention de « repenser les visites » en raison des « risques graves qui pèsent sur leur sécurité ». Ces allégations, dénuées de toute justification, contrastent avec la tranquillité et la bonne opinion de millions de visiteurs, dont de nombreux citoyens des États-Unis.

En outre, Cuba reste légalement le seul pays au monde où il est interdit aux Étasuniens de faire du tourisme. Malgré ces restrictions et les changements de politique intervenus sous l'actuelle administration républicaine, plus de 600 000 voyageurs des États-Unis ont visité notre pays l'an dernier.