ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Jose M. Correa

« Nous croyons dans les jeunes, nous croyons dans les jeunes. Et je le répète parce que croire dans les jeunes est une attitude, croire dans les jeunes est une pensée.

« Croire dans les jeunes détermine une conduite, et notre conduite de dirigeants révolutionnaires ne serait pas la même si nous n’avions pas confiance dans les jeunes. Si nous ne croyions pas dans les jeunes, notre conduite et notre attitude seraient différentes, notre travail avec les jeunes serait différent et les résultats – selon que l’on n’y croit pas ou que l’on y croit –, seraient aussi très différents.

« Il faut croire dans les jeunes. Croire dans les jeunes, ce n’est pas voir uniquement en eux la partie du peuple tout simplement enthousiaste, ce n’est pas voir dans les jeunes cette partie du peuple enthousiaste, mais irréfléchie, pleine d’énergie, mais incapable, sans expérience. Croire dans les jeunes, ce n’est pas voir les jeunes simplement avec ce dédain avec lequel les adultes regardent souvent la jeunesse.

« Croire dans les jeunes, c’est voir en eux, en plus de l’enthousiasme, la capacité ; en plus de l’énergie, le sens des responsabilités ; en plus de la jeunesse, la pureté, l’héroïsme, le caractère, la volonté, l’amour de la Patrie, la confiance dans la Patrie, l’amour de la Révolution, la confiance dans la Révolution, la confiance en eux-mêmes ; la conviction profonde que la jeunesse peut, que la jeunesse est capable ; la conviction profonde que l’on peut déposer de grandes tâches sur les épaules de la jeunesse ! »