ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
José Ramon Machado a présidé, aux côtés d’autres dirigeants, la rencontre qui a ratifié la volonté des nouvelles générations de poursuivre l’oeuvre révolutionnaire de Cuba et du Vietnam.

LES jeunes Cubains et Vietnamiens d'aujourd'hui perpétuent une relation de fraternité qui a résisté à l’épreuve du temps et des agressions de l'impérialisme.

Telle est l'une des conclusions du Forum qui s'est tenu le jeudi 29 avec la participation de la jeunesse cubaine et vietnamienne et en présence du deuxième secrétaire du Parti communiste de Cuba et vice-président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, José Ramon Machado Ventura, du membre du Bureau politique et Premier vice-président du Conseil d'État et du Conseil des ministres, Miguel Diaz-Canel Bermudez, et du Secrétaire général du Parti communiste vietnamien (PCV) Nguyen Phu Trong.

Les deux parties ont convenu que les nouvelles générations ont pour mission de maintenir vivante la flamme éternelle de la fraternité et de la coopération entre Hanoï et La Havane.

La rencontre entre l'Union des jeunes communiste de Cuba (UJC) et l'Union des jeunes communistes Ho Chi Minh, se voulait un échange fraternel et un lieu de dialogue entre deux organisations qui ont aujourd’hui entre leurs mains l'avenir de nos deux pays.

À cet égard, le dirigeant du Parti communiste vietnamien Nguyen Phu Trong a déclaré qu'au fil des années, la distance géographique n'a pas interrompu les relations d'amitié, de solidarité et de coopération.

Dans l'histoire du monde contemporain, rares sont les pays qui entretiennent une relation aussi spéciale que celle qui nous unit, a-t-il dit. Et d’ajouter que José Marti sema la première graine de cette amitié, et Fidel fut son meilleur élève et un excellent héritier de sa pensée.

Plus de 50 ans après l'établissement des relations diplomatiques, nos peuples, qui se sont autrefois battus pour l'indépendance, restent unis aujourd'hui dans la construction et la défense d'une patrie socialiste dans chaque pays. « Nos jeunes préserveront et continueront à écrire de nouvelles pages d'histoire, tout en approfondissant la fraternité et le soutien entre nos pays », a-t-il dit.

Pour sa part, le Premier vice-président cubain, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a signalé que cette rencontre est une expression concrète que cette étroite amitié qui nous unit n'est pas devenue un fait circonstanciel, qu'elle n'est pas restée ancrée dans le passé et qu'elle ne répond pas à des convenances éphémères, mais qu’elle est basée sur des racines historiques profondes.

À Cuba, nous avons découvert la nation annamite par l'intermédiaire de notre Héros national José Martí, a-t-il rappelé, avant de souligner que nous partageons un passé commun de résistance et de lutte contre des adversaires puissants et sans scrupules, jusqu'à ce que nous ayons finalement conquis la souveraineté et l'indépendance tant désirées.

« L’immense majorité des personnes ici présentes n'étaient pas encore nées au moment où le Vietnam et Cuba faisaient face à l'agression impérialiste la plus féroce, et n'ont pas non plus ressenti l’émotion de la victoire. », a indiqué Diaz-Canel. Et d’ajouter : « Mais le fait que vous n'ayez pas vécu les événements épiques des luttes vietnamiennes et cubaines ne peut en aucun cas signifier la distance ou l'oubli. Considérez-le comme un point de départ et une inspiration pour trouver, d'une manière créative et accessible, dans cette histoire similaire, les passages qui l'ont construit, pour la défendre pleinement. »

Le Premier vice-président a signalé plus loin : « Aujourd'hui, vous récoltez le fruit de la graine semée par une génération historique, la jeunesse cubaine continue à jouer un rôle fondamental dans la mise à jour du modèle économique et social, et la jeunesse vietnamienne occupe une place tout aussi importante dans le Renouveau. » Il a affirmé que sans l'implication des jeunes générations dans leurs processus respectifs, aucun modèle de développement équitable, prospère et durable n’est possible.

À l’instar du Secrétaire général du PCV, le Premier vice-président cubain a fait part de sa pleine confiance dans la solidarité, l'amitié et la coopération entre nos deux peuples, principes sur lesquels ont été fondés les liens bilatéraux qui seront préservés par les générations présentes et futures de Cubains et de Vietnamiens comme un précieux trésor.

Devant une centaine de jeunes des deux pays, Diaz-Canel a souligné qu'à Cuba comme au Vietnam, nous avons toujours visé la construction du socialisme sous la direction de nos partis communistes respectifs, et il a cité le commandant en chef de la Révolution, grand admirateur des exploits de ce peuple asiatique et défenseur de sa noble cause, lorsque, le 31 octobre 1982, en recevant l'Ordre de l'Étoile d'Or, il signala : « Telles de petites rivières nées loin l’une de l’autre et qui ont longtemps traversé des défilés rudes et solitaires, c’est ainsi que nos peuples ont évolué jusqu’à se rejoindre pour former un jour le torrent large et impétueux de la révolution socialiste. »

Au nom des deux organisations de jeunes, Thu Tran Le Anh, représentant de l'organisation vietnamienne à La Havane, et Raul Alejandro Palmero, président national de la Fédération des étudiants universitaires (FEU), ont réaffirmé leur engagement à poursuivre le glorieux chemin des héros, à encourager les traditions patriotiques et à rester dignes de la confiance qu’ils ont placée en eux.

Quant à Nguyen Phu Trong, qui avait accompli sa deuxième journée de visite officielle dans notre pays, il a exprimé sa satisfaction de revenir une fois de plus et d'observer les résultats obtenus dans la mise à jour du modèle économique cubain.

« J’ai la ferme conviction que, sous la direction éclairée du PCC dirigé par le cher camarade Raul, vous surmonterez tous les défis et défendrez coûte que coûte les conquêtes révolutionnaires, et que vous obtiendrez des victoires encore plus éclatantes et importantes dans la construction d’un socialisme prospère et durable », a-t-il souligné.

À l’occasion de l'échange entre les jeunes Cubains et Vietnamiens et la délégation asiatique, l'Ordre de l'Amitié, conféré par le gouvernement vietnamien, a été décerné à cinq combattants internationalistes cubains qui se trouvaient aux côtés du peuple de Ho Chi Minh pendant l’étape difficile de la guerre, offrant leur aide courageuse et désintéressée à ce peuple frère.

Tong Thi Phong, vice-présidente du Parlement et membre du Bureau politique, et Miguel Diaz-Canel, ont remis cette distinction à Antonio Mackenzie Osbourne, Antonio Marti Céspedes et Jorge Silverio Gonzalez Aleman, tandis que Rogelio Santos Rodriguez et José Orozco Cartaya l'ont reçue à titre posthume.

La rencontre a également servi de cadre à la signature d'un accord d'échange et de coopération, en plus des accords existants, par les plus hauts représentants de la jeunesse communiste de Cuba et du Vietnam, Susely Morfa et Le Quoc Phong, respectivement.

Dans la matinée, le ministre cubain de la Culture, Abel Prieto, a présenté le livre Hasta Siempre Fidel, sur l’émouvant hommage rendu par le peuple cubain au commandant lors de ses funérailles.