ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
L’ancien président apparaît comme favori aux prochaines élections. Photo: TELESUR

LA décision de rejeter l'habeas corpus est une nouvelle expression de la longue et injuste campagne menée contre Lula, le Parti des travailleurs et les forces de gauche et progressistes au Brésil, a déclaré Eugenio Martinez Enriquez, directeur général pour l'Amérique latine et les Caraïbes au ministère des Relations extérieures de la République de Cuba.

Dans un communiqué publié sur le site Web du ministère cubain des Relations extérieures, il est fait référence à la décision de la Cour suprême fédérale brésilienne de rejeter l'appel en habeas corpus interjeté par la défense de l'ancien président de ce pays et l'un des fondateurs du Parti des travailleurs, Luiz Inacio Lula Da Silva.

« Comme il a été confirmé au cours des dernières minutes, cette décision ouvre la voie à une éventuelle et imminente arrestation de Lula, un acte qui serait d’une extrême gravité », a souligné Martinez.

Il rappelle également que l'ancien chef d'État brésilien continue de bénéficier d'un large soutien populaire et d'une reconnaissance internationale « grâce aux succès de la gestion de son gouvernement, qui a favorisé les grandes majorités, que l’on tente à présent de priver du droit de le réélire comme président, afin d'ouvrir la voie à une vague néolibérale et de détruire leurs conquêtes ».

Une fois de plus, nous exprimons notre solidarité et notre soutien au camarade Lula, conclut le document.