ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Estudio Revolución

Parce que le travail fonde et ennoblit, parce que se consacrer au bien commun fait grandir, la marche des travailleurs dans tout Cuba a apporté son soutien au rêve collectif

→ 6 600 000 travailleurs et étudiants ont défilé le 1er Mai à Cuba.

→ Environ 900 000 Cubaines et Cubains ont défilé sur la Place de la Révolution José Marti, dans la capitale.

→ Nous avons beaucoup de raisons et d'arguments pour transformer ce 1er Mai en une nouvelle manifestation de soutien à notre Révolution, au Premier Secrétaire du Parti, le camarade Raul ; à la continuité de sa direction à la tête l'État et du gouvernement, présidé par le camarade Diaz-Canel ; c'est aussi un contexte d'hommage à son leader historique Fidel Castro Ruz, pour ratifier notre ferme détermination à adhérer pleinement au concept de Révolution qu'il nous a légué, a déclaré Ulises Guilarte de Nacimiento, Secrétaire général de la Centrale des travailleurs de Cuba.

Raul et Diaz-Canel, ainsi que d'autres dirigeants de la Révolution, ont présidé l'impressionnante marche qui s’est déroulée dans la capitale cubaine. Photo: Estudio Revolución

→ La Journée internationale des travailleurs est une ferme démonstration des bases solides de notre glorieuse Révolution, du soutien de la majorité des travailleurs et du peuple à la mise à jour du modèle économique et social, a déclaré le dirigeant syndical.

→ Unité, Engagement et Victoire, synthétisent notre décision actuelle et future de continuer à construire une nation souveraine, indépendante, socialiste, démocratique, prospère et durable, a-t-il conclu.

→ La journée du 1er Mai à l’échelle internationale a constitué un référendum au cours duquel les travailleurs ont appuyé ou rejeté les politiques de leurs gouvernements respectifs.

→ Les Vénézuéliens ont célébré la Journée des travailleurs en signe de soutien au gouvernement bolivarien et du président Nicolas Maduro, qui a annoncé une augmentation du salaire minimum pour protéger les travailleurs de la guerre économique imposée à ce pays.

→ Au Brésil, l'appel à la libération de l'ex-président Luiz Inacio Lula da Silva a marqué la célébration du 1er Mai.