ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Estudio Revolución

Miguel Diaz-Canel Bermudez, président du Conseil d'État et du Conseil des ministres, a reçu lundi après-midi le Secrétaire général des Nations Unies, M. Antonio Guterres, qui effectue une visite officielle dans notre pays à l'occasion de la 37e session de la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPAL) à La Havane.

Au cours leur entretien cordial, ils ont abordé des questions liées à la paix et à la sécurité internationales, à l'Agenda 2030 pour le développement durable et au changement climatique, dans un contexte troublé et dangereux.

Le Secrétaire général a salué les résultats obtenus par Cuba au sein des institutions multilatérales. Pour sa part, Diaz-Canel Bermudez a réaffirmé son attachement aux buts et principes de la Charte des Nations Unies et à la Proclamation de l'Amérique latine et des Caraïbes en tant que Zone de paix, ainsi que sa conviction qu'un monde meilleur est possible. Il a également évoqué les progrès du processus de mise à jour de notre modèle économique et social.

L'éminent visiteur était accompagné de Mme Alicia Barcena, Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes ; Mme Consuelo Vidal, Coordonnatrice résidente du Système des Nations Unies à Cuba ; et Mme Katrin Hett, Assistante pour les affaires politiques du Bureau exécutif du Secrétaire général de l'ONU.

Du côté cubain, le ministre des Relations extérieures Bruno Rodriguez Parrilla, le ministre du Commerce extérieur et des Investissements étrangers, Rodrigo Malmierca Diaz, la représentante permanente de Cuba auprès de l'ONU, Anayansi Rodriguez Camejo, et le directeur général des Affaires multilatérales et du Droit international du ministère des Relations extérieures, Rodolfo Reyes Rodriguez, étaient également présents.

GUTERRES IMPRESSIONNÉ PAR LA CONSERVATION DE LA HAVANE

Dans l'après-midi, lors d'une visite de la vieille Havane, Antonio Guterres a félicité les hommes et les femmes qui ont travaillé à la restauration de la capitale cubaine sous la direction de l'historien Eusebio Leal et au milieu des effets du blocus des États-Unis. .

« Je suis venu ici il y a environ 20 ans et je ne pouvais pas imaginer que, même avec toutes les difficultés économiques de Cuba, avec le blocus, il serait possible de réaliser un tel travail », a déclaré Guterres, qui était accompagné de Leal lui-même et d'Alicia Barcena, Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPAL).

L'historien de la Ville a expliqué à son invité les caractéristiques des travaux de conservation, en particulier leur contenu social.

« La restauration n'a pas tué la ville, elle ne l'a pas pétrifiée, elle lui a redonné vie », a déclaré Eusebio Leal, ajoutant que la construction de résidences, de logements pour les personnes âgées, de bibliothèques et d'écoles fait partie des priorités des plans de développement de la Vieille Havane.

Peu après, le Secrétaire général de l'ONU a rendu hommage au Héros national cubain José Marti sur la Place de la Révolution.