ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Estudio Revolución

Le processus de relance repose sur deux clés essentielles : récupérer les sites et, en même temps, garantir leur durabilité afin qu'ils continuent à fonctionner avec des paramètres de haute qualité, a souligné Miguel Diaz-Canel Bermudez, président du Conseil d'État et du Conseil des ministres, lors d'une visite qu’il a effectuée ce lundi de plusieurs sites d'intérêt social et économique qui ont récemment fait l’objet d’investissements.

L'Institut national d'oncologie et de radiobiologie avait dû subi des travaux dans 16 de ses services en raison de l'incendie qui s’était déclaré en juillet. En 12 jours seulement, ils sont tous en fonctionnement et leur confort s’est amélioré.

Photo: Estudio Revolución

-Par ailleurs, entre juillet et août, l'Aquarium national de Cuba a accueilli 111 000 visiteurs, soit 40 % de plus qu'à la même période l'an dernier, ceci grâce à la décision de prolonger l’horaire d’ouverture jusque dans la soirée durant l’été.

-Au Service des pompes funèbres situé à l’angle des rues Calzada et K, Diaz-Canel a constaté des améliorations telles qu'une salle récemment rénovée et la cafétéria ouverte désormais 24 heures sur 24.

Photo: Estudio Revolución

-Au supermarché et restaurant Kasalta, et à El Caribeño et au Club 21 – des restaurants-bars – le président a insisté sur la préservation de la qualité des travaux.

-Le Centre culturel El Sauce, qui dépend de l’entreprise des promotions artistiques et littéraires Artex, dispose d'une salle 3D, d’une boutique, de vestiaires, bars, patio, cafétéria. Ses administrateurs espèrent amortir les investissements dans un délai de deux ans et demi.

-Lorsque le programme de réparation des jardins d'enfants a démarré, il y a deux ans, 42 de ces établissements essentiels pour la famille cubaine étaient fermés à La Havane ; aujourd'hui, ils ne sont plus que 27 en attente de travaux, et 8 d'entre eux ouvriront leurs portes pour cette année scolaire.

Photo: Estudio Revolución
Photo: Estudio Revolución
Diaz-Canel en conversation avec des clients du supermarché Kasalta. Photo: Estudio Revolución
Photo: Estudio Revolución
Photo: Estudio Revolución