ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN

ASSURER la participation de tous, tant de la population que des organismes nationaux, provinciaux et municipaux, aux actions de commémoration du 500e anniversaire de La Havane est un défi et c'est aussi la clé d'une meilleure concrétisation de ce qui a été prévu à cet égard.

C’est ce qui a été confirmé ces derniers jours lors d'une réunion présidée par le président du Conseil d'État et du Conseil des ministres, Miguel Diaz-Canel Bermudez, au cours de laquelle plusieurs questions d'une importance vitale pour le développement de la capitale de tous les Cubains ont été abordées.

Le président de l'Assemblée provinciale du Pouvoir populaire, Reynaldo Garcia Zapata, a fait le point sur l’exécution des accords adoptés lors des précédentes réunions du Groupe gouvernemental d’appui dans la capitale.

Il a expliqué les différentes actions de contrôle qui continuent d'être menées dans la province. Coïncidant avec la période des vacances, au cours du mois d'août ces actions ont été axées sur les principaux lieux où des services sont fournis à la population, comme c'est le cas des plages de l'Est, les parcs d'attractions, les grandes places et les marchés, les stations de bus, ainsi que le glacier Coppelia, le complexe Zapata et 12 autres unités gastronomiques.

En ce qui concerne en particulier le transport de passagers, il a été signalé qu'en raison du manque d'autobus, il est impossible de respecter le programme quotidien des trajets, ce qui a entraîné le non transport d’environ 227 000 passagers en une journée. Ceci est également influencé par d'autres facteurs tels que les problèmes d'organisation et l'indiscipline professionnelle et technologique, ainsi que par une pénurie de chauffeurs, de cadres et de techniciens dans les différentes stations.

Garcia Zapata a indiqué que chacun des lieux inspectés a été visité par la suite par la plus haute direction du Parti et du gouvernement dans l'ensemble de la province, ce qui a permis de confirmer l'adoption de mesures disciplinaires et organisationnelles qui ont amélioré la qualité des services.

Par ailleurs, il a réitéré l'appel à tous les organismes de l'administration centrale de l'État et aux entités étatiques – qu'elles soient de subordination nationale ou non –, situées à La Havane, à intensifier le travail de réparation et de peinture des façades et à améliorer l'image et les services offerts à la population, essentiellement pour la réanimation commerciale, culturelle et sociale des principales artères de la ville.

De même, il a été procédé à une mise à jour sur la situation de la collecte des déchets solides et les différentes alternatives déjà existantes, avec une participation et une responsabilité accrues de la municipalité.

Un autre point à l'ordre du jour concernait le programme de logement, notamment l’exécution du plan d'investissement de cette année, et il a été souligné que les principaux bénéficiaires des bâtiments achevés jusqu'en juillet étaient les personnes vivant dans des espaces d’accueil et les résidents de bâtiments classés dangereux.

Il a également été question du plan d'entretien, de conservation et de remise en état des logements, qui a bénéficié à plus de 2 700 installations, et la démolition, la réparation et l'entretien des immeubles hauts, dont la plus grande incidence se trouve dans le sous-programme de renforcement, étant donné l'absence de poutres métalliques. Cependant, des alternatives sont recherchées pour poursuivre les travaux prévus.

Les participants se sont aussi penchés sur le programme de production locale de matériaux de construction, identifiant 29 zones de conseils populaires pour y créer les bases productives ou des mini-industries, essentiellement dans les municipalités périphériques, qui seront chargées de fournir des matériaux aux communes non périphériques.

À cet égard, le président cubain a qualifié ce programme de fondamental dans la capitale, tout en soulignant l'importance de développer toutes les capacités possibles dans les quartiers de La Havane, ce qui peut être utile non seulement pour les travaux de réparation et de construction en cours, mais aussi pour l'avenir.

Par la suite, et comme à l'accoutumée lors des réunions du Groupe gouvernemental d’appui à la capitale, les participants ont procédé au bilan du travail réalisé dans une municipalité en vue du 500e anniversaire de La Havane.

À cette occasion, Adalberto Gonzalez Arce, président du Pouvoir populaire dans la commune de La Lisa, a souligné les principales projections de travail, notamment dans la réparation et l'exécution de différents ouvrages.

Il a souligné la rénovation de 25 cabinets de consultation du médecin de la famille, d'une maternité, de six foyers du troisième âge, d'une banque du sang, de six jardins d'enfants, deux écoles spécialisées et huit écoles secondaires, neuf entrepôts, treize boucheries, cinq supermarchés, quatre cafétérias et de trois unités du Système de prise en charge des familles.

Adalberto Gonzalez a également mis en avant la réparation intégrale de 19 bâtiments et d’un même nombre de quartiers populaires ; la remise à neuf de 16 réseaux d'égouts ; la livraison de 109 parcelles de terrain à des cas sociaux pour la construction de maisons par leurs propres moyens ; 802 subventions achevées ; l'éradication de quartiers insalubres comme El Palenque, qui a été remplacé par celui La Victoria ; la réparation de 23 arrêts de bus ; la réhabilitation du système d'évacuation des eaux pluviales dans la zone du Conseil populaire de San Agustín ; l'installation de 27 branchements d'eau ; l'assainissement et le pavage des rues ; la réparation de cinq ponts ; le dragage des rivières Quibu et Jaimanitas, qui traversent quatre zones des conseils populaires, et la réparation de sept fosses septiques.

Les transformations s'étendent ainsi à tous les coins de la capitale, de sorte que tous les habitants s'associent et se sentent partie prenante du vaste mouvement en cours de revitalisation d’espaces.