ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Nguyen Trung Thanh, embajador de Vietnam en Cuba. Foto: Endrys Correa Vaillant. Photo: Endrys Correa Vaillant

ON était en septembre 1973, dans la province de Quang Tri, Vietnam. La « terre d'acier » sentait encore la poudre, les atrocités de la guerre se révélaient dans toute leur ampleur. Les Vietnamiens continuaient à lutter pour le droit à l'indépendance et à la liberté de leur peuple, mais Quang Tri était un territoire libre et Fidel, au nom de Cuba, était là pour les accompagner.

Fidel a été le premier et le seul dirigeant étranger à visiter le Vietnam en temps de guerre. Le leader cubain se déclara admiratif et impressionné par l’esprit combatif et la capacité de résistance du peuple vietnamien, capable d'expulser d'abord les colonisateurs français, puis les envahisseurs nord-américains.

Sa photo lors de cette visite, brandissant le drapeau du Front de Libération Nationale du Sud Vietnam, traduisait sa foi absolue en la victoire. Comme Ho Chi Minh, il était convaincu qu'une fois l'ennemi vaincu, les Vietnamien construiraient une patrie « dix fois plus belle ».

« Aucun mouvement de libération, aucun peuple qui s'est battu pour son indépendance n'a eu à mener une lutte aussi longue et héroïque que le peuple vietnamien », devait-il déclarer lors de sa première visite dans ce pays d'Asie, le 12 septembre 1973.

Quarante-cinq ans après cette rencontre, les habitants de cette zone libérée du sud du Vietnam se souviennent encore de cet homme immense homme marchant sur le champ de bataille avec les chefs et combattants vietnamiens, bavardant avec les malades, toujours proche, humble, symbole de la solidarité qui unit deux nations. Telles sont les impressions que nous a livrées l'ambassadeur du Vietnam à Cuba, Nguyen Trung Thanh, dans une interview exclusive pour Granma International.

La visite de Fidel au Vietnam comportait des risques, la guerre était encore à son apogée, ce qui ne l’empêcha pas de visiter la zone libérée de Quang Tri.

« Les ennemis ne voulaient pas que l'on sache que cette province était déjà une zone libre, la visite de Fidel permit d’exposer cette réalité, là-bas, vêtu de son uniforme vert olive, dans toute sa grandeur. C'était un symbole du soutien de Cuba au peuple vietnamien », a signalé Trung Thanh.

« Fidel est profondément ancré dans le cœur des Vietnamiens, il a transmis les idéaux de solidarité, de courage, de dignité, il a été une source d’inspiration pour continuer à lutter en faveur de la justice, non seulement pour mon peuple mais pour le monde, » a-t-il ajouté.

REVIVRE L’HISTOIRE

À l'occasion de la première visite officielle du commandant en chef Fidel Castro au Vietnam, les deux pays ont organisé une journée en souvenir de cet événement marquant de l'histoire des relations entre les partis communistes, les gouvernements et les peuples de ces nations.

Quatre-vingt-dix millions de Vietnamiens ont également commémoré la date de l'arrivée de Fidel à la « terre d'acier ». Photo: Granma Archive

À Cuba, la cérémonie nationale de commémoration de cette date a eu lieu le 12 septembre, au théâtre du ministère des Communications, dans la capitale.

L'ambassadeur vietnamien à La Havane a informé que des cérémonies de commémoration et des manifestations culturelles ont également eu lieu dans les institutions et les écoles de provinces comme Pinar del Rio, Holguin, Camagüey et Guantanamo, qui ont renforcé la fraternité entre les deux pays.

« Au Vietnam, l'activité principale a été axée sur l'inauguration d'un buste du commandant en chef Fidel Castro à DongHa, chef-lieu de la province de Quang Tri, qui s’est déroulée en présence de hauts représentants du gouvernement de notre pays et, du côté cubain, de la délégation officielle présidée par le membre du Bureau politique du Parti communiste de Cuba et Premier vice-président du Conseil d'État et du Conseil des ministres Salvador Valdés Mesa. Dong Ha a l'honneur d'être la première ville au monde possédant une place appelée Fidel Castro », a souligné le diplomate.

Un buste en bronze du chef historique de la Révolution cubaine, monté sur un piédestal en marbre, au bas duquel se dressent trois monticules qui évoquent les montagnes où se sont déroulés les combats pour l'indépendance définitive de l'île.

Plusieurs palmiers royaux, l'arbre national de Cuba, ont été plantés sur une pelouse fraîchement aménagée. Un peu plus à gauche, en toile de fond, un petit lac artificiel évoque la mer des Caraïbes.

L'AMITIÉ DEPUIS LES RACINES

De la racine la plus puissante est née l'amitié entre le Vietnam et Cuba, qui nous rappelle les versets de Ho Chi Minh : « Ce n'est que lorsque la racine est ferme que l'arbre peut vivre longtemps. » C'est peut-être ce qui explique que Cuba et le Vietnam cultivent une amitié éternelle qui a son essence dans l'âme de leurs peuples.

« Il incombe désormais aux nouvelles générations et aux nouveaux dirigeants de nos pays de faire en sorte que les relations bilatérales entre Cuba et le Vietnam restent empreintes de fraternité, de solidarité et d’un soutien sans faille, comme elles le sont depuis 1960, lorsque nous avons établi des relations diplomatiques entre nos deux pays », a indiqué Nguyen Trung Thanh.

« Nos deux États partagent la même idéologie, nous sommes unis par des liens de confiance mutuelle et c'est à nous d'œuvrer pour hisser les relations économiques et commerciales au même niveau que les relations politiques », a souligné l’ambassadeur.

Le Vietnam est le deuxième partenaire commercial de Cuba en Asie. La visite à Cuba du Secrétaire général du Parti Communiste vietnamien, le camarade Nguyen Phu Trong, en mars de cette année, a contribué au renforcement des relations, avec la signature de 22 accords qui ont été concrétisés ces derniers mois.

L'amitié étroite entre nos pays a passé l'épreuve du temps. Une relation solide s'est construite, forgée au cours des années difficiles de la lutte pour la libération de nos peuples.

Cuba et le Vietnam sont également unis par des coïncidences historiques, puisque le hasard a voulu que le 19 mai devienne un anniversaire commun. Ce jour-là, en 1895, José Martí mourut sur le champ d’honneur et, cinq ans plus tôt, le légendaire et exceptionnel révolutionnaire Ho Chi Minh vint au monde dans un village modeste.

Fidel et Ho Chi Minh ne se sont jamais rencontrés, mais ils étaient unis par leurs idées juste, leur soif de liberté pour leur peuple, leur esprit de lutte et cette immense sagesse que seuls les grands hommes, les vrais leaders ont en commun.

Ces mêmes principes continuent d'entrelacer les peuples cubain et vietnamien, c'est pourquoi il appartient aux nouvelles générations de mettre chaque jour leurs idées en pratique, de travailler à les rendre concrètes et durables en fonction du monde meilleur que nous construisons et que nous voulons pour l'humanité tout entière. •

JALONS DANS LES RELATIONS CUBANO-VIETNAMIENNES

- Relations diplomatiques

En commémoration du débarquement de yacht Granma et de la création des Forces Armées Révolutionnaires, le 2 décembre 1960, Fidel annonça la décision populaire d'établir officiellement des relations diplomatiques avec le Vietnam.

- Échanges universitaires

Dans les années 1960, le premier groupe d'étudiants vietnamiens débarquait à Cuba. De 1961 à aujourd'hui, plus de 3 000 jeunes de ce pays ont suivi des formations universitaires dans la Grande Île des Caraïbes.

- La solidarité

Le 25 septembre 1963 marque la date de la création du Comité Cubain de Solidarité avec le Sud Vietnam, présidé par l'héroïne de la Moncada Melba Hernandez. Aujourd'hui, elle a pris le nom d'Association d'amitié Cuba-Vietnam.

- Visite du Ballet national de Cuba

En 1964, des membres du BNC, dirigé par Alicia Alonso, visitèrent Hanoi. C'était la première compagnie culturelle à se rendre en République Démocratique du Vietnam, et elle fut reçue par Ho Chi Minh

- Visites de haut niveau

Le Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam, le camarade Nguyen Phu Trong, s’est rendu à Cuba en mars 2018, et il a reçu Salvador Valdés mesa, Premier vice-président cubain, à l’occasion du 45e anniversaire de la première visite de Fidel dans ce pays.

- Projections à la ZSDM

L'attraction d'investissements étrangers et la construction d'un parc industriel font partie des objectifs de ViMariel S.A., une entité cubaine à capital totalement vietnamien située dans la Zone spéciale de développement de Mariel (ZSDM), depuis août de cette année.