ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Le blocus criminel qu'on nous promet de durcir décuple l'honneur et la gloire de notre peuple. Photo: Yaimí Ravelo

Le blocus, c’est la traque constante, tenace, de toute démarche économique de Cuba partout dans le monde. C’est une guerre universelle contre notre économie, fondée sur l’immense pouvoir des Etats-Unis, qui vont jusqu’à exercer des pressions sur des personnes, sur des individus qui voudraient s’engager dans des activités économiques avec notre pays.

Il est inacceptable que la fin du blocus n'ait lieu qu'en échange de concessions politiques sur la souveraineté de notre pays. C'est absolument inacceptable, c'est scandaleux, c'est irritant, et nous préférons vraiment mourir plutôt que d’avoir à renoncer à notre souveraineté.

Ainsi, cette politique hostile n'a pas empêché la Révolution de transformer le peuple cubain en propriétaire de son propre pays, et nous avons suivi la longue et raide route sur les ruines de la tyrannie pro-américaine.

Grâce au peuple noble et désintéressé de Cuba, à ses ouvriers et autres travailleurs manuels et intellectuels, à ses paysans et étudiants, hommes et femmes, enfants, personnes âgées et citoyens de tous âges, alphabètes ou analphabètes, Cuba fut pour la première fois maître de son destin.

Nous lutterons pour voir le jour où le blocus sera levé. Votre confiance ne sera pas déçue et votre affection et vos encouragements ne seront pas vains. La semence que vous plantez dans nos cœurs ne sera jamais perdue.

Le blocus criminel qu'on nous promet de durcir décuple l'honneur et la gloire de notre peuple, contre lequel leurs plans génocidaires se briseront.

Proclamons fièrement au monde ce bilan qui nous rend dignes de la plus juste des revendications : que le droit à la vie et à la joie saine de notre patrie soient respectés. Pour ce droit, nous nous battrons jusqu'à la mort.