ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Freddy Pérez Cabrera

« Nous allons plus loin » n'est pas un slogan, mais la phrase qui résume la projection d'un exercice de gouvernement qui fonde sa gestion sur les quatre piliers, présentés par le président du Conseil d'État et du Conseil des ministres, Miguel Diaz-Canel, dans un entretien accordé en septembre à Patricia Villegas, présidente de la chaîne multinationale Telesur :

- Répondre au mandat du peuple et pour le peuple. Aussi, les cadres doivent-ils faire preuve des capacités et des attitudes à lui rendre des comptes sur leur gestion.

- Établir un lien, un débat et un dialogue permanents avec la population, si bien que les administrateurs doivent être présents sur les lieux les plus difficiles.

- Garder à l'esprit que les solutions à nos problèmes sont très complexes. Il est donc impossible de ne proposer qu’une solution, il faut toujours affronter chaque difficulté avec plusieurs solutions.

- Utiliser la communication sociale comme outil de travail.

C'est pourquoi, au Conseil des ministres qui concluait l’année 2018, le président a insisté sur les projections stratégiques qui remodèleront, à partir de ces fondements, l'année qui vient de commencer, décrite par notre président, dans ce même scénario, comme pleine de « défis et de victoires ».

Granma présente brièvement les points défendus au Conseil des ministres qui s’est tenu à la fin de l’année 2018, lesquels continueront à sous-tendre le travail du gouvernement, du fait de leur l'importance dans l'agenda d'un pays qui a grandi en 60 ans de Révolution.

- Désagréger le Plan de l’économie en 2019 d'une manière ordonnée et souple, avec la participation des travailleurs et la conduite des principaux dirigeants.

- Avancer dans le processus d'informatisation, non seulement à travers la présence des principaux dirigeants du pays sur les réseaux sociaux, mais aussi avec la mise à jour des sites web des organismes, car ils représentent un autre espace important pour informer le peuple.

- Continuer à fournir, par l'intermédiaire des ministres et de leurs équipes de travail, des informations aux médias et lancer un programme visant à aborder de manière systématique à la télévision des questions liées au programme du gouvernement.

- Associer les universités à la recherche de solutions aux problèmes du pays et renforcer l'interaction entre les ministres et les facultés.

- Défendre l'éthique qui doit caractériser le travail des dirigeants et leur contact permanent avec le peuple.

- Contrôler le climat d'ordre, d'harmonie et de transparence qui doit prévaloir dans les institutions de l'État. Sans gaspillage, avec austérité, il faut maintenir une image propre et soignée.

- Respecter les normes qui viennent d'entrer en vigueur pour poursuivre l’organisation du travail du secteur non étatique.

- Appuyer le vaste processus législatif qui sera déployé après l'adoption de la nouvelle Constitution depuis l’ensemble des institutions

- Renforcer l’enchaînement entre le tourisme et les autres secteurs de l'économie.

- Encourager les bonnes expériences d'exportation et promouvoir cet objectif dans de nouveaux secteurs, ainsi que penser en tant que pays pour défendre, entre tous, les principaux processus économiques et financiers.

- Donner la priorité, dans le cadre des actions de la Contrôlerie générale de la République et du Système national d’audit en 2019, au suivi des investissements et des exportations, au remplacement des importations et aux enchaînements productifs.

- Établir comme points complémentaires à tous les audits, l'utilisation et la destination des vecteurs énergétiques, la passation des marchés, les analyses des dépenses, le renforcement de la comptabilité et l'utilisation des stocks.

- Transformer en outil de travail le Schéma national d'Aménagement du territoire, qui comprend une vingtaine de politiques visant au développement du pays, approuvé par le Conseil des ministres.

- Présenter le sujet de la prise en charge, du traitement et de la réponse aux questions formulées par la peuple lors des Conseils d'administration des organismes de l'Administration centrale de l'État et des Conseils provinciaux de l'Administration, qui devront élaborer un plan de mesures visant à établir des priorités et à donner une réponse appropriée aux opinions de la population.