ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Diaz-Canel a insisté sur la nécessité de renforcer l'entreprise d’État socialiste. Photo: Ismael Batista

L'existence de structures surdimensionnées, l'augmentation des budgets des dépenses, l’excès de réunions et de formalités, la centralisation excessive des fonctions, des activités et des autorisations relevant de la compétence commerciale sont quelques-unes des déficiences qui persistent au sein des Organisations supérieures de direction des entreprises (OSDE), a souligné Marino Murillo Jorge, président de la Commission permanente de la mise en œuvre et du développement, lors de la séance de travail qui s’est tenue récemment entre Miguel Diaz Canel Bermudez, le président cubain, et les membres des Juntes de gouvernement.

À cet égard, après avoir été informé que la fonction des conseils où l'on obtient le moins de résultats est celle d’approuver la projection stratégique de développement des OSDE, le président a jugé crucial de consacrer du temps à cette question, « car autrement nous sommes figés dans le temps ». C’est sur la base de cette analyse à long terme que des investissements sont planifiés et que de nouveaux produits et services sont conçus.

Diaz-Canel a rappelé que l'entreprise d'État socialiste constitue le maillon essentiel et l'acteur le plus important du modèle économique cubain, et qu’elle doit être relancée et renforcée.

Les Juntes de gouvernement ont été créées pour superviser le fonctionnement du système d’entreprises et jouer un rôle décisif dans la représentation des intérêts de l'État dans le contrôle de la gestion. À propos de l’exécution de leurs fonctions, Murillo Jorge a signalé que le travail dans l'analyse et l'approbation de la distribution des bénéfices dans le système d’entreprises se renforce, ainsi que le respect des principaux indicateurs et des résultats de la gestion des entreprises.

En ce qui concerne le perfectionnement de l'entreprise d’État, amorcé en 2011 et qui se poursuit aujourd'hui, il est apparu que plusieurs politiques sont à l'étude ou ont été approuvées qui prévoient l'élargissement des facultés du système des entreprises, dont la création d'entreprises de haute technologie, de parcs scientifiques et technologiques et de liens entre universités et entreprises, ainsi que la mise en place d’entreprises produisant des applications et services informatiques. (Rédaction nationale)

DE LA NOUVELLE CONSTITUTION

Article 27. L'entreprise d'État socialiste est le sujet principal de l'économie nationale. Elle est autonome dans son administration et sa gestion ; elle joue le rôle principal dans la production de biens et de services et s’acquitte de ses responsabilités sociales. La loi réglemente les principes d'organisation et de fonctionnement de l'entreprise d'État socialiste.