ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN

Après 43 ans, Cuba proclame une nouvelle Constitution socialiste, née d'une construction collective, placée sous la protection de toute la justice sociale conquise et résolue à aller encore plus loin.

Photo: Martirena

Et c'est précisément aujourd'hui, avec son entrée en vigueur, 150 ans après cette première Constitution révolutionnaire qui a inscrit le petit village de Guaimaro dans l'Histoire, que s'achève le processus de réforme qui, sous la direction du général Raul Castro Ruz, Premier secrétaire du Parti, nous place sur un échelon supérieur en matière d’institutions.

Cuba s'est dotée d’un texte qui, adapté aux temps nouveaux, nous permet de construire un pays meilleur, et cette démarche populaire qu'a été la réforme constitutionnelle a été accompagnée, presque comme un hommage, par la présentation, ce mardi, de « El libro de las Constituciones » (Le livre des Constitutions), un ouvrage qui rassemble dans ses deux premiers volumes l'histoire constitutionnelle de Cuba, de 1812 à 2002.

Au cours de la cérémonie, qui s'est tenue dans la salle Baragua du Capitole, en présence des membres du Bureau politique Esteban Lazo Hernandez, président de l'Assemblée nationale du Pouvoir populaire, Salvador Valdés Mesa, Premier vice-président du Conseil d'État et du Conseil des ministres, et Teresa Amarelle Boué, Secrétaire générale de la Fédération des femmes cubaines (FMC), la valeur inestimable des volumes, a été mise en exergue par les auteurs et les éditeurs, le Dr Eduardo Torres Cuevas et Reinaldo Suarez Suarez.

Homero Acosta Alvarez, Secrétaire du Conseil d'État, a souligné le symbolisme de la présentation, à quelques heures de la proclamation de la nouvelle Loi des Lois, « fruit du travail constituant du peuple, qui a été approuvée par un vote majoritaire lors d’un référendum, et qui maintient le cap socialiste de la Révolution et l'intangibilité et l'irrévocabilité de notre système dans l’avenir de la nation actuelle ».

« Une œuvre semblable à celle-ci n'existe pas dans notre pays », a-t-il dit, c'est pourquoi nous avons affaire à un livre historique qui « synthétise les idéaux pour lesquels nous sommes ici : une plus grande justice sociale, une plus grande démocratie, l'Homme au centre, une justice toujours plus inclusive et un socialisme plus participatif ».

À propos de cette édition, qui reproduit les originaux en fac-similé, le Dr Eduardo Torres Cuevas a souligné qu’elle nous permet à tous de connaître l'évolution du processus constitutionnel cubain, étroitement lié à la pensée politique.

Il a fait l'éloge du travail intense de conception et d'édition, qu’il a considéré comme une précieuse contribution au processus extraordinaire de création de la nouvelle Constitution.

Le troisième volume, a-t-il expliqué, sera consacré à la nouvelle Constitution, à sa proclamation symbolique et au processus historique d'élaboration et d'approbation qui l'a précédée.