ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Yander Zamora

Le Ballet national de Cuba, la Fédération des étudiants et l’Université de La Havane ont commémoré hier les 60 ans de l’Action de protestation des étudiants en 1956, qui fut marquée par une représentation mémorable de la compagnie à l’Université avant son départ pour l’étranger. Rappelons que, refusant de jouer le jeu de Fulgencio Batista (la dictature prétendait utiliser le prestige et le succès de la compagnie à ses propres fins), Alicia Alonso décida de suspendre les représentations du BNC sur le sol cubain et fut contrainte de quitter le pays avec sa troupe.

L’hommage d’hier s’est déroulé sur la Place Ignacio Agramonte de l’Université de La Havane, en présence de Miguel Angel Diaz-Canel Bermudez, membre du Bureau politique et Premier vice-président du Conseil d’État et du Conseil des ministres ; Olga Lidia Tapia, membre du Secrétariat du Comité central du Parti ; Faure Chomon, membre du Comité central du Parti ; Sucelys Morfa, Première secrétaire de l’Union des jeunesses communistes (UJC) ; Jennifer Bello, présidente de la FEU et membre du Conseil d’État, ainsi que des ministres de l’Enseignement supérieur et de la Culture, des danseurs et des intellectuels.

« Une fois de plus, l’Université ouvre ses portes au Ballet au Ballet national de Cuba, ce qui nous permet de ressentir l’émotion des retrouvailles avec un événement qui a traversé les époques et les générations, car basé sur des valeurs culturelles et patriotiques impérissables. À cette occasion, nous commémorons ensemble l’un des faits marquants de cette histoire », a déclaré la directrice du BNC Alicia Alonso, dans ses paroles de présentation.

Comme il y a 60 ans, le programme a comporté les ballets Les Sylphides (le rôle principal masculin avait été interprété à l’époque par Fernando Alonso), Percussion pour six hommes et la suite de Don Quichotte, cette fois interprétée par Anette Delgado, Sadaise Arencibia, Dani Hernandez, Patricio Revé, Ginett Moncho, Claudia Garcia, Maureen Gil, Mercedes Piedra, Daniel Barba, Raul Abreu, Francoise Llorente et Yankiel Vazquez.