ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Le pianiste et compositeur Chucho Valdés et son groupe The Afro Cu­ban Messengers sont en lice avec les huit titres de l’album Tribute to Irakere: live in Marciac. Photo: www.valdeschucho.com

LA nomination aux Prix Grammy 2017 des CD Tribute to Irakere : live in Marciac, de Chucho Valdés et son groupe The Afro Cuban Messengers, et La fantasia : homenaje a Juan Formell, du groupe Los Van Van, constitue une nouvelle reconnaissance internationale pour deux emblèmes de la musique cubaine contemporaine.

Dans le cas de l’album des Van Van, il est à signaler que c’est l’Egrem (Entreprise d'enregistrement et d'éditions musicales) qui a produit le CD, dans un contexte où il est plus difficile pour un label cubain de se faire une place sur le marché, compte tenu de l’hégémonie des transnationales de l’industrie du disque mondiale, et des obstacles dérivant du long blocus étasunien imposé à Cuba.

À ce propos, le critique nord-américain Bill Tillford, qualifiait ce lancement de « succès, aussi bien pour l’Egrem que pour les Van Van », ce qui devrait permettre à la maison d’éditions « d’accroître sa présence sur le marché international », affirmant que cette production « donne une raison d’être optimiste sur l’avenir musical du groupe dans le studio, avec de nouvelles compositions et de nouveaux arrangements ».

La fantasia: homenaje a Juan Formell, du groupe Los Van Van. Photo: Yander Zamora

La Fantasia est nommée dans la catégorie Meilleur album de musique tropicale latine, avec 35 Aniversario, du groupe colombien Niche ; la formation mexicaine La Sonora Santarena, qui fête son 60e anniversaire ; Donde estan ? du Portoricain José Lugo et le combo Guasabara, et Conexion, du Colombien Fonseca.

Chucho Valdés a réuni de nouveau les Afro Cuban Messengers au Festival de Jazz de Marciac, le 15 août 2015, où l’ingénieur du son Orestes Aguila a enregistré pour le label Village huit morceaux du pianiste et compositeur cubain, certains appartenant au répertoire du groupe Irakere, comme le premier titre de l’album : Juana 1600.

Pour cette occasion, les « messengers » furent les percussionnistes Yaroldy Abreu, Rodney Barreto et Dreiser Durruty, le saxophoniste Ariel Bringuez, le contrebassiste Gaston Joya et les trompettistes Manuel Machado, Reinaldo Melian (Molote) et Carlos Sarduy.

Cette production partage la nomination dans la catégorie Album Jazz Latino avec Entre colegas, du contrebassiste Andy Gonzalez; Madera Latino, du trompettiste Brian Lynch ; Canto América, du tromboniste Wayne Wallace, le percussionniste Spiro et l’orchestre Sinfonietta – tous nord-américains – et 30, du Trio da Paz, du Brésil.

Les résultats seront connus le 12 février 2017. Sur le plan médiatique, depuis le début des nominations, l’avantage revient aux étoiles du pop, avec le duel entre Beyoncé et Adele.