ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN

Traduction des paroles de la chanson Chevauchant avec Fidel, composée par le trovador Raul Torres, à l’occasion du décès du leader de la Révolution cubaine et reprise dans tout le pays.

On dit que sur la place ces jours-ci

on a vu chevaucher

Camilo et Marti

Et devant la caravane

lentement, sans cavalier

un destrier pour toi.

Reviennent les blessures inguérissables

des hommes et des femmes

qui ne te laisseront pas partir.

Aujourd’hui notre cœur déborde

et ton peuple, malgré sa tristesse

ne veut pas te dire adieu.

Homme, les reconnaissants t’accompagnent

Nous regretterons tant tes prouesses !

Pas même la mort ne croit qu’elle s’est emparée de toi

Homme, nous avons appris à te savoir éternel.

Tels Olofi et Jésus-Christ

Il n’est pas un seul autel sans une lumière

pour toi.

Aujourd'hui, je ne te dirai ni Commandant,

ni barbu, ni géant

tout ce que je sais de toi.

Aujourd'hui je veux te crier Père,

ne lâche pas ma main

je ne sais pas encore bien marcher sans toi.

Homme, les reconnaissants t’accompagnent

Nous regretterons tant tes prouesses !

Pas même la mort ne croit qu’elle s’est emparée de toi

Homme, nous avons appris à te savoir éternel.

Tels Olofi et Jésus-Christ

Il n’est pas un seul autel sans une lumière

pour toi.

Homme, les reconnaissants t’accompagnent

Nous regretterons tant tes prouesses !

Pas même la mort ne croit qu’elle s’est emparée de toi

Homme, nous avons appris à te savoir éternel.

Tels Olofi et Jésus-Christ

Il n’est pas un seul autel sans une lumière

pour toi.

On dit que sur la place ce matin,

Nulle place pour les chevaux

arrivés d'autres confins.

Une foule désespérée

de héros aux dos ailés

s'y est donné rendez-vous.

Et devant la caravane,

lentement, sans cavalier,

un destrier pour toi.

Raul Torres