ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Travailler pour une meilleure efficience économique a été l'un des sujets mis en avant par Esteban Lazo à Mayabeque. Photo: Jorge Luis González

L'expérience des provinces de Mayabeque et d'Artemisa peut représenter un modèle extraordinairement bénéfique pour Cuba, en particulier en termes de délimitation des fonctions, qui doivent aboutir à des démarches plus cohérentes avec de meilleurs résultats intégraux.

C’est ce qui est ressorti d'un échange entre le membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste de Cuba et président de l'Assemblée nationale du Pouvoir populaire, Esteban Lazo Hernandez, et les autorités de Mayabeque, au sujet de l'expérience du système de gestion des gouvernements locaux qui a été mis en pratique depuis la création de cette province, le 9 janvier 2011, après la dernière division politique et administrative du pays.

Au cours de la réunion, Lazo Hernandez a abordé les dynamiques de l'attention portée à la population dans le cadre de l'amélioration du Pouvoir populaire, et il a mis l’accent sur les enseignements de Fidel et l’importance de l'unité pour le travail des cadres dans les processus de direction, de gestion et de contrôle.

De plus, il a appelé à resserrer les liens avec la population afin de mieux appréhender les idées et les propositions, et à travailler avec le concours populaire pour résoudre les difficultés, en faisant preuve de discipline, de conscience révolutionnaire, de combativité, et en luttant énergiquement contre le travail bâclé.

Il a également mis l'accent sur l'efficience économique et la qualité des services en tant que missions prioritaires, ce dont témoignent les contrôles et les audits effectués par les Commissions permanentes de travail. En ce sens, il a souligné qu’il était impératif que les résultats des contrôles parviennent aux Conseils d'administration, et de coordonner les efforts pour résoudre les problèmes de chaque municipalité ou conseil populaire.

Plus loin, le président du Parlement a souligné le rôle des organes généraux de du secteur de l’économie, et il a appelé l'Assemblée et les conseils d'administration à exiger davantage d'efficacité dans le fonctionnement de leurs entités, qui sont essentielles à la gestion et à l'exécution du budget.

Le dirigeant cubain a passé en revue l'état du recouvrement des amendes, des impôts, des créances et des dettes au niveau des différentes entités, la priorité étant de réduire les stocks inactifs ou à rotation lente. Il a insisté sur l’importance d’une planification économique systématique pour parvenir à un socialisme prospère et durable. La mise en œuvre correcte des Orientations du Parti et de la Révolution, ainsi que le processus d'institutionnalisation figuraient parmi d'autres sujets abordés au cours de cette journée de travail.