ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Internet

L'EXCELLENT critique de danse cubain résidant en Espagne, Roger Salas, nous a communiqué cette information : le 17 décembre dernier, Raven Wilkinson est décédée à l'âge de 83 ans à Manhattan. Une danseuse qu’il a qualifiée à juste titre de symbole dans l'histoire du ballet, pour avoir été la première femme noire à signer un contrat fixe dans une grande compagnie, le Ballet russe de Monte Carlo, installé aux États-Unis entre 1938 et 1962. Après avoir été rejetée à deux reprises, Wilkinson a finalement été acceptée après sa troisième audition. À l'époque, elle avait 20 ans.

Bien qu'elle soit issue d'une famille aisée vivant dans le quartier de Harlem, les préjugés raciaux pesaient lourdement dans une société marquée par la discrimination fondée sur la couleur de peau. Il était impensable qu'une femme noire puisse avoir une place dans une compagnie de danse classique. Cependant, la jeune fille fut tellement impressionnée quand, à l'âge de cinq ans, elle assista à une représentation de Coppelia par le Ballet russe de Monte-Carlo qu'elle décida de consacrer sa vie à cet art.

Elle prit des cours à l'École de l’American Ballet et plus tard, à l'âge de neuf ans, avec des fonds fournis par son oncle, elle réussit à s'inscrire à l'Académie de danse Swoboda, caractérisée par la rigueur de l'enseignement. Ses professeurs, Maria et Vecheslav Swoboda, apportaient l'expérience du ballet du Bolchoï de Moscou.

Les plus grandes difficultés pour Wilkinson survinrent lors des tournées de la compagnie dans les États du Sud, où le racisme était le plus durement ressenti. En réalité, elle était métisse – mulâtresse, dirait-on à Cuba – et sur scène elle pouvait passer pour « blanche » à force de maquillage, avec les conseils de la direction de la compagnie qui ne voulait pas échauffer les esprits des publics fondamentalistes qui rejetaient les Afro-Nords-Américains. On lui recommanda également de ne jamais faire de commentaires en public faisant allusion à son origine ethnique.

En 1957, le propriétaire d'un hôtel à Atlanta, en Géorgie, la vit et demanda si la danseuse qu’il devait hébergeait était noire. Elle refusa de répondre, si bien qu’il l’envoya dans un autre hôtel, isolée du reste de la compagnie.

Au cours de cette même tournée, à Montgomery, deux membres du Ku Klux Klan firent irruption lors de la répétition générale. Avec violence et d’une voix menaçante, ils demandèrent : « Où est la Noire ? » Les membres de la compagnie protégèrent Wilkinson et les racistes durent repartir comme ils étaient venus….

Face à tant de problèmes, la danseuse décida de quitter le Ballet Russe de Monte-Carlo en 1961. Elle abandonna même provisoirement la danse classique, découragée par les échecs aux tests d'admission pour entrer dans d’autres compagnies, telles que l'American Ballet Theater, le New York City Ballet et le Ballet of the Metropolitan Opera House.

En 1966, elle signa un contrat avec le Ballet national néerlandais aux Pays-Bas, où elle resta 7 ans. Elle ne dansa de nouveau aux États-Unis qu'en 1974, invitée pour l'occasion par la compagnie de danse du New York City Opera.

Néanmoins, son exemple servit d'inspiration aux garçons et aux filles afro-américains qui étaient passionnés par le ballet. Elle fut notamment l’inspiratrice de Misty Copeland, actuellement au sommet de sa carrière, qui est venue à Cuba il n'y a pas si longtemps pour rencontrer Alicia Alonso.

Interviewée par le magazine Time au début de cette année, Copeland, la première femme noire à accéder au poste de première danseuse de l'American Ballet Theater, a déclaré que « beaucoup de choses sont restées les mêmes qu’à l'époque de Raven ».

À ce propos, elle a ajouté : « La seule différence, c’est que le monde extérieur au ballet a changé. On ne nous demandera pas d’abandonner la compagnie parce que notre sécurité est en danger, mais j'ai connu la même expérience que Raven de me voir demander de blanchir ma peau pour convenir au reste de la compagnie. J'ai parlé à tant de danseurs qui ont eu du mal à cause de la couleur de leur peau. Raven et moi avons un teint clair, mais les danseurs à la peau plus sombre ont connu bien pire. »