ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Projet communautaire « Imagen 3 », de Cecilio Avilés. Photo: Dunia Alvarez

LE ministère de la Culture a très bien ciblé sa stratégie de travail pour l'année qui vient de commencer. Dans le cadre de la gamme de projets, d'actions et d'efforts dans lesquels le gouvernement cubain s'est engagé, le secteur de la culture tient une place prioritaire dans la mise au point des programmes de développement culturel à tous les niveaux.

Une place particulière dans ce groupe de priorités a été accordée au dialogue permanent avec les créateurs et leur relation avec la Politique culturelle de la Révolution, dans la défense de l'identité et de la souveraineté face au modèle colonisateur impérialiste, ainsi que le renforcement de la composition et du fonctionnement des Conseils techniques et artistiques aux différents niveaux, avec des créateurs d’avant-garde et des spécialistes prestigieux.

Cette stratégie vise également à améliorer l’opérationnalisation de la politique de financement des créateurs en vue de la réalisation de projets socioculturels, et à mettre en œuvre des actions qui contribuent à développer une critique culturelle permettant l'orientation des différents publics, la rétroalimentation des processus de création afin qu’il participe au perfectionnement du travail institutionnel.

Concernant la programmation culturelle, des efforts sont faits pour améliorer sa qualité en tenant compte des hiérarchies artistiques et en garantissant la participation des créateurs à sa conception et à son exécution. Parmi les urgences figure également l'approbation et l’application de la norme juridique qui doit mettre à jour la méthodologie de la programmation culturelle.

Sont également prévues des initiatives qui offrent des espaces aux artistes locaux, ainsi que la réglementation adéquate de l'administration des financements destinés aux contrats artistiques dans les institutions étatiques et non étatiques, et d’apporter une solution au problème des contrats impayés qui se sont accumulés dans le secteur artistique, afin que de ne pas ajouter de nouvelles dettes.

Cette année, un suivi rigoureux sera assuré en ce qui concerne les accords issus de la 1ère Conférence du Syndicat national des travailleurs de la Culture, ainsi que du 3e Congrès de l'Association Hermanos Saiz de la part des directeurs du ministère et tout le soutien sera offert pour la célébration du 9e Congrès de l'Union nationale des écrivains et des artistes de Cuba (UNEAC).

Une autre priorité vise la mise en œuvre du Décret sur la protection de la Culture dans les espaces publics et la révision en profondeur des catalogues professionnels de la musique et des arts du spectacle dans tout le pays.

Conscient que le travail culturel des communautés a besoin d'une attention différenciée, le ministère de la Culture prévoit de promouvoir, avec le soutien de la CTC, la FEU, la FEEM et l'OPJM, la revitalisation du mouvement des artistes amateurs et leurs festivals.

Les actions visent également à la conception et à l’articulation d’une stratégie intégrale pour la projection internationale de la culture cubaine, ainsi qu'une plateforme pour la coopération internationale et les investissements étrangers. Il convient d'élaborer un programme spécifique pour augmenter régulièrement les niveaux d'exportation des biens et des services culturels et remplacer les importations.

Le Mincult a inscrit parmi ses priorités en 2019 l'accompagnement d'événements d'envergure internationale, tels que la 4e Conférence internationale Pour l'équilibre du monde, la 28e Foire internationale du livre, la Foire Cubadisco, les Romerías de Mai, le Festival des Caraïbes, la Fête de la Cubanité, le Festival international du Nouveau cinéma latino-américain, le Festival international du ballet de la Havane et la 13e Biennale de la Havane, pour n’en citer que quelques-uns, ainsi que renforcer le Réseau des intellectuels, des artistes et des mouvements sociaux pour la défense de l'humanité.

La mise à jour des programmes d'enseignement artistique à ses trois niveaux et la présence de l'avant-garde artistique parmi les professeurs dans les établissements de tout le pays, ainsi que l'amélioration permanente de la qualité de la sélection des étudiants et de la base matérielle des études de ces centres constituent des objectifs vers lesquels le ministère oriente également son travail.

LES PRIORITÉS

Le Programme « Mémoire historique » et les processus de gestion du patrimoine matériel et immatériel constituent une autre question d'attention, de même que la sauvegarde des biens culturels, des monuments nationaux, locaux et des zones de protection, pour lesquels le cadre juridique est mis à jour.

La proposition d'un plan efficace pour la distribution et la commercialisation des livres à Cuba et l'intensification des actions en faveur du Programme national de lecture sont également des éléments qui viennent compléter la liste des priorités.

La conciliation entre le ministère du Tourisme et celui de la Culture est de la plus haute importance, afin de faciliter la présence du Mincult dans les institutions touristiques, visant à promouvoir des enchaînements productifs, en accord avec la politique culturelle.

La revitalisation du fonctionnement de la Commission culture-tourisme et le développement de la gestion et du positionnement de l'agence Paradiso en tant que principal récepteur de tous les événements internationaux et actions de culture, est également un élément privilégié par le ministère cette année.

Un autre aspect concerne l'informatisation des processus culturels, en mettant l'accent sur les services à la population, la production d'applications informatiques et l'interaction avec les différents publics, qui devrait être progressivement accrue, ainsi que la présence du système institutionnel sur Internet, les sites Web institutionnels, les publications numériques et une présence beaucoup plus active sur les réseaux sociaux.

Le Ministère se propose d'évaluer avec toutes les provinces le programme d'investissement et d'entretien 2020-2030 et d'établir des calendriers communs pour son exécution et son contrôle, et de respecter le Plan d'investissements prévu pour 2019, afin d’accorder une attention particulière à la réparation et à la réouverture des maisons de la Culture, des cinémas, théâtres, bibliothèques, librairies et autres institutions publiques.

Concernant le 500e anniversaire de la capitale, le Mincult a prévu un programme de travaux qui comprend, entre autres, l'achèvement de l'installation commerciale du Fonds cubain des Biens culturels, situé entre les rues Linea et 18 ; la Casa de la Musica de la rue Galiano, les studio d’enregistrement Abdala, le Centre Culturel de la municipalité du Cerro, la première étape du Couloir culturel dans la rue Linea et les actions prévues pour les musées des Beaux-Arts, Hemingway, de l'Institut supérieur d’art (Isa) et les écoles nationales d’Art. •

INSTALLATIONS CULTURELLES

(fin 2017                  Nombre              En service            Fermées

Cinémas 35 mm           365                      240                     125

Salles vidéo                 439                       340                      99

Bibliothèques              397                        388                       9

Bibliothèques              327                        322                       5

Théâtres                     37                          30                       7

Musées                      274                        229                      45

Maisons de la culture    352                        337                      15

Galeries d'art              137                        131                        6

Maisons de la Trova       10                         10                         0  

Écoles d'art                  38                          38                         0

Source Informations fournies par Alpidio Alonso, ministre de la Culture, à l'Assemblée nationale.