ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Le président de la Casa de las Américas, Roberto Fernandez Retamar (au centre).lors de la conférence de presse annonçant la 60e édition du Prix Casa.

Depuis l'édifice au style art Déco dans le quartier du Vedado à La Havane qui l’abrite, à son Prix littéraire et aux autres événements qu'elle convoque, la Casa de las Américas est tout simplement extraordinaire.

Elle est installée dans cet immeuble depuis sa fondation, en juillet 1959, par l'une des premières lois du gouvernement révolutionnaire, et c’est là que des centaines d'intellectuels d'Amérique latine et des Caraïbes se retrouvent autour d'un prix qui fête aujourd'hui sa 60e édition.

Trois mois après sa création, Haydeé Santamaria (1923-1980), héroïne de la lutte révolutionnaire, qui présida cette institution depuis sa fondation jusqu'à sa mort, souscrivit à l'idée d'organiser un concours littéraire, dont les bases ont été rédigées par l’écrivain Alejo Carpentier. Le premier jury se réunit en 1960.

Il connut quelques changements de nom : à l’origine Concours littéraire hispano-américain (1960), puis Concours littéraire latino-américain (1964), jusqu'à son nom actuel Prix Casa (1965). En six décennies ininterrompues, il est devenu l’un des prix les plus prestigieux et les plus solides du continent.

Une affirmation confirmée par la qualité des livres lauréats dans un large éventail de genres (15 à l'heure actuelle), les ouvrages en compétition (quelque 30 000 titres en tout), les auteurs publiés et les jurés participants (plus de 1 300).

Jorge Fornet et Inés Casañas soulignent dans leur essai Prix Casa de las Américas. Mémoire, compilation et appréciation de l’histoire du concours (1999), que « sa première convocation incluait les genres traditionnels : poésie, roman, théâtre, essai et nouvelle, mais que d'autres furent ajoutés... C'est ainsi que sont apparus en tant que genre ou catégorie le témoignage, la littérature caribéenne en français, anglais ou créole, la littérature brésilienne de fiction et de non-fiction, la littérature de jeunesse, et les questions qui abordent les études sur le genre, les cultures autochtones, les Latinos aux États-Unis ou l'afro-américaanisme ».

Jorget Fornet, directeur du Centre de recherches littéraires, a annoncé lors d'une conférence de presse présidée par le poète Roberto Fernandez Retamar, président de la Casa, qu'en 2019, année où l'institution et le Prix fêtent leur 60e anniversaire, le concours littéraire se tiendra du 21 au 31 janvier.

Le nombre de livres envoyés, près de 600, témoigne de l'intérêt que le Prix suscite encore chez les jeunes auteurs et de la confiance dans l'éthique implacable d'un concours dont la seule condition a toujours été de récompenser la qualité littéraire.

Les genres pour cette convocation 2019 ont été : roman (167 œuvres reçues) ; poésie (224), essai historique social (28), littérature brésilienne (45), littérature de jeunesse (101) et prix d'études sur les Latinos aux États-Unis (19).

Les prix honorifiques institués pour la première fois en 2010 par la Casa sont présents : le prix José Lezama Lima, de poésie ; José Maria Arguedas, de narrative ; et Ezequiel Martinez Estrada, d’essai.

Les noms, que portent les prix honorifiques, sont non seulement emblématiques dans la littérature du continent américain – comme l'indique un important dossier du Centre de Recherche et de la Direction de la Communication de la Casa – mais ils sont aussi liés à l'institution et au Prix depuis ses premières années.

Le Cubain Lezama Lima a été juré à trois reprises, le Péruvien Arguedas, une autre, et l'Argentin Martinez Estrada a non seulement été juré, mais il a été le premier à remporter le Prix de l’essai, en 1960, pour Analyse fonctionnelle de la culture.

À cette occasion, le jury pour le roman sera composé d’Adrian Curiel Rivera (Mexique), Victor Goldgel (Argentine), Lina Meruane (Chili), Anne-Marie Metailié (France) et Eduardo del Llano (Cuba) ; la poésie par Aurea Maria Sotomayor (Porto Rico), Raul Vallejo (Équateur) et Soleida Rios (Cuba), et les essais historiques et sociaux par Néstor Francia (Venezuela), Elissa Lisa Lister (République dominicaine) et Raul Garcés (Cuba).

Pour la littérature brésilienne, les jurés seront Isis Barra Costa, Luisa Geisler et José Luiz Passos ; pour le prix d'études sur les Latinos aux États-Unis, Frances Aparicio (Porto Rico), José Manuel Valenzuela (Mexique) et Rubén Rumbaut (Cuba-USA) ; pour la littérature pour la jeunesse, Elena Dreser (Argentine), Mario Picayo (Cuba-USA) et Olga Marta Pérez (Cuba).

Du fait qu'il s'agit de la 60e édition, le discours d'ouverture a été prononcé par Fernandez Retamar, qui a présidé à la constitution des jurys.

Le Prix Casa 2019, fête cette 60e édition à la fois dans la continuité et la transformation.