ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Avec ses deux médailles aux Championnats du monde de Glasgow, Manrique Larduet a confirmé son statut de meilleur gymnaste cubain du moment. Photo: Ricardo López Hevia

LE Cubain Manrique Larduet a conclu en beauté sa première participation aux Championnats du monde de gymnastique de Glasgow, en Écosse, en remportant deux médailles.

Originaire de Santiago de Cuba, dans l’est de l’Île, ce gymnaste de 19 ans a comblé ses supporters en ajoutant une médaille de bronze à sa deuxième place au concours général, décrochant ainsi son billet, à titre individuel, pour les Jeux olympiques de Rio de Janeiro.

Le Cubain a totalisé 15,600 points à la barre fixe, l’un des agrès les plus spectaculaires et n’a été devancé que par l’intouchable Japonais Kohei Uchimura (15,833) et le Nord-américain Danell Leyva (15,700)

« Une belle compétition où il a même amélioré son total des éliminatoires : 15,333 contre 15,058, signant la meilleure prestation de sa jeune carrière », a commenté à l’hebdomadaire sportif Jit son entraîneur Carlos Gil.

« Nous sommes tous très contents, non seulement pour les médailles mais parce que nous réalisons le rêve de Fidel, qui a fait preuve d’un esprit visionnaire étonnant en concevant notre École de gymnastique », a-t-il déclaré via Internet, avant de remercier « tous ceux qui nous ont soutenus à l’Hydro Arena de Glasgow ».

Manrique Larduet a également terminé cinquième aux barres parallèles avec 15,733 points, une spécialité dominée par le Chinois Hao You (16,216).

Carlos Gil a aussi eu des mots d’éloge pour les Cubains, Randy Leru et Marcia Videaux, qui ont affiché un bon niveau, même s’ils n’ont pas atteint la finale, et tenteront d’obtenir leur qualification au tournoi prévu au Brésil au mois d’avril.

C’est la première fois qu’un Cubain réussit à récolter plus d’une médaille à des Championnats du monde. Les exploits précédents à des compétitions de cette envergure sont à mettre au compte de Erick Lopez, avec une médaille d’argent aux barres parallèles, et Charles Leon, une médailles de bronze au saut, tous deux à Gand, en Belgique, en 2001.

Erick Lopez, qui est actuellement méthodologue de la Fédération cubaine de gymnastique, s’est félicité du résultat de ses compatriotes, qu’il a qualifié de grandiose et inattendu lors d’un entretien avec Radio Havane Cuba.

« Nous n’avons jamais imaginé un tel succès de deux médailles, même si nous étions conscients du talent, de la détermination et de l’envie d’être champion de Larduet », a-t-il ajouté, soulignant qu’ « une médaille est possible à Rio et l’on peut d’ores et déjà parler d’une renaissance de la gymnastique artistique cubaine ». (Jit)