ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Le football pour tous est l'un des programmes qui incitent la communauté à la pratique de l'exercice physique. Photo: Miguel Febles Hernández

PEDRITO n’assiste pas aux cours d'éducation physique, un certificat médical pour l'asthme l'exempte de ces 45 minutes. Yoandry ne va pas non plus dans la cour d'école, car un document similaire témoigne d'un problème orthopédique. Ce que ni eux ni leurs parents ne savent, c'est qu'ils hypothèquent très sérieusement son avenir.

Ni l'un ni l'autre ne sont jamais invités à une partie de foot de rue, car ils sont maladroits avec le ballon. Lors des mini-matches de baseball, ils se limitent à regarder les autres et quand on les invite à prendre la batte, les résultats sont presque toujours les mêmes : soit ils sont retirés sur trois prises, soit ils ont du mal à atteindre le premier coussin. De plus, leur cercle d'amis se rétrécit.

Ce sont des enfants très appliqués dans le reste des matières, ce qui permet de penser que demain ils seront de ces scientifiques qui ont transformé ce pays en la puissance du savoir qu’il est aujourd'hui.

Aussi, face aux journées épuisantes à la recherche d'un médicament aussi efficace que l’Heberprot-P ou de certains des vaccins qui immunisent contre une série de maladies, ressentiront-ils une fatigue ou une douleur persistante dans plusieurs parties de leur corps, ce qui les empêchera d'apporter une plus grande contribution à la société.

Aucun enfant ne devrait manquer le cours d’Éducation physique. Et l'école, du directeur au corps enseignant, en passant par la famille, en sont responsables. Les arguments en faveur de cette activité sont nombreux, mais le premier, c’est qu'il s'agit d'un outil pédagogique par excellence, qui prépare le terrain pour le développement des qualités fondamentales de l'être humain en tant qu'unité biopsychosociale. Nous ne devons pas oublier que nous sommes essentiellement composés de liquide et, tout comme l'eau qui stagne finit par se décomposer, il en va de même pour les fluides de l'organisme.

Une pratique régulière de l'activité physique protège notre corps et nous permet de faire face à toute sollicitation, qu'elle soit professionnelle ou autre, avec plus de vitalité et d'énergie, ce qui procure une stabilité émotionnelle, de la diligence et de la persévérance. Et ces qualités serviront de compléments à trois autres très importantes dans toute mission : la sécurité, l'esprit collectif et la responsabilité.

Ces éléments sous-tendent l’émotion que nous éprouvons face à un exploit sportif, de même que la fierté de connaître le rôle de la science dans le pays ou de disposer de Forces armées révolutionnaires qui garantissent l'invulnérabilité militaire de la nation passe aussi par la manière dont nous façonnons et préparons cette armure que forme le corps et l'esprit. Mais, par où doit-on commencer ? Par le cours d'éducation physique, que l'on pourrait bien appeler la cellule de base ou la fondation de l’édifice humain.

Au 16e siècle, à l’apogée de la Renaissance, l’écrivain, philosophe et homme politique Michel de Montaigne, nous a laissé cette phrase :

« Ce n'est pas une âme, ce n'est pas un corps que l’on dresse, c'est un homme : il ne faut pas en faire deux ». Deux siècles plus tard, Jean-Jacques Rousseau affirmait que l'esprit et le corps sont une entité indivisible, et soutenait qu' « un corps faible affaiblit l'esprit ».

Depuis que nous lançons le premier cri, par lequel nous annonçons notre arrivée au monde, un processus évolutif démarre, lequel logiquement et, bien sûr, biologiquement, atteint un point où débute celui d’une l'involution. Autrement dit, nous commençons à vieillir. Et à ce moment-là, ce que nous n'avons pas fait durant le cours de la cour d'école, la plus grande salle de classe, la seule à l'extérieur, est irrécupérable.

L'éducation physique, quelles que soient ses expressions, est la seule alternative efficace pour le développement du potentiel physiologique, de la capacité physique au travail et le maintien d'une santé optimale. C'est elle qui retarde l'apparition des effets négatifs du vieillissement et améliore la qualité de vie.

Plus vous commencerez tôt l'éducation physique, plus les avantages que vous recevrez en tant que personne âgée seront importants.

Cuba réunit toutes les conditions pour que les enfants comme Pedrito et Yoandry ne soient pas laissés sans éducation physique. Les enseignants de cette matière dans les domaines thérapeutiques assurent la prise en charge des élèves qui, en raison de problèmes de santé, ne peuvent pas être intégrés dans le programme d'études, pour lesquels il existe 28 programmes dans les municipalités du pays qui spécialisés dans le même nombre de maladies chroniques non transmissibles.

En outre, un système complet de santé et de promotion encadré par ces mêmes professionnels comporte une prise en charge des personnes âgées, des femmes enceintes, des nourrissons, propose des séances de gymnastique aérobic dans les groupes communautaires et de gymnastique de base pour les femmes. C'est l'un des rares pays au monde à avoir établi l'éducation physique dès le premier cycle de l'enseignement primaire, c'est-à-dire du CP au CM1.

Mais même si la force des arguments illustre l'importance de cette matière, sans l'enseignant, il n'y a pas d'éducation physique. C'est lui qui favorise un environnement positif, non excluant ou chaque enfant, qu’il soit gros ou petit, a sa place. C’est lui qui encourage la participation et l'exige, qui doit être convaincu qu'il y a peut-être dans sa classe un futur champion olympique ou un docteur en sciences.

S’il manque de moyens, ce qui est souvent le cas, il doit savoir qu'en tant que pédagogue, c’est aussi un créateur et qu’il doit faire jouer son imagination. C'est lui le premier qui doit donner toute sa valeur et faire connaître l’importance de son enseignement, qu'aucune cours du soir ou autre activité ne saurait remplacer.

Puisons cette pensée dans le vaste héritage de Fidel, comme s’il était l’un de ces professeurs – évidemment le plus apprécié de l’école.

Le 4 septembre 1964, le leader de la Révolution cubaine faisait remarquer qu' « on avait pu constater que certaines carences chez nos athlètes étaient attribuables à un manque d'éducation physique à un âge où les muscles et les conditions physiques de l'être humain doivent commencer à se développer, c'est-à-dire depuis l'enfance. L'éducation physique est une partie essentielle de l'éducation intégrale des enfants...»

INFOGRAFÍA

15 527 PROFESSEURS D’ÉDUCATION PHYSIQUE

Sont ont en mesure d'agir en tant que :

÷ Professeur

÷ Arbitre dans les sports faisant l’objet d’études

÷ Préparation des équipes dans le cadre du programme « Le sport pour tous »

÷ Organisateur d’actes de masse

÷ Organisateur d’activités de loisirs

÷ Prise en charge depuis la classe de maladies non transmissibles, respiratoires et orthopédiques, entre autres.

CERTAINES DES PRINCIPALES MALADIES CHRONIQUES NON TRANSMISSIBLES TRAITÉES PAR LE BIAIS DE L'EXERCICE PHYSIQUE

1.- Asthme

2.-Diabète

3.-Obésité

4.-Hypertension

5.-Cardiovasculaires

6.-Orthopédiques

7.-Neurologiques

8.-Angiologie

LES GAGNANTS DU CONCOURS ANNUEL D'ÉDUCATION PHYSIQUE

Éducation spéciale

1ère place

Maria del Carmen Brizuela

Nom et prénom

Giraldo Zamora

École

Granma

Province

2e place

Leomarie Coba Oliva

Nom et prénom

Raul Podio

École

Mayabeque

Province

3e place

Víctor Ernesto Quesada Pérez

Nom et prénom

Raul Gomez García

École

Holguin

Province

École secondaire

1e place

Roman Segura Villalba

Paco Borrero

École

Camagüey

Province

2e place

Darién O Hodelin Plana

Jesus Menéndez

École

La Havane

Province

3er.lugr

Carlos Marcos Borroto

Juan F. Ortega

École

Matanzas

Province

Enseignement supérieur

1ère place

Leandro Zapata Calderón

Université d’Oriente

Université

Santiago de Cuba

Province

2e place

Osle Orozco Bring

Nom et prénom

Université de Matanzas

Université

Matanzas

Province

3e place

Luis Lopez Leiva

Nom et prénom

Université des sciences

Université

Granma

Province