ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Yasser Quesada Pérez est le 27 joueur cubain à obtenir le titre de Grand maître. Photo: Freddy Pérez Cabrera

SANTA CLARA.— Un des talents les plus prometteurs des échecs cubains est sans aucun doute le Grand maître Yasser Quesada Pérez, qui, en raison de ses résultats et de sa qualité, se classe déjà parmi les meilleurs du pays dans le sport des 64 cases.

Avec une progression spectaculaire ces dernières années qui lui a valu d’abord le titre de Maître international (MI) puis celui de Grand maître (GM), Quesada, 26 ans, est le 27 Cubain à obtenir ce titre, et l’un des plus jeunes à y accéder de la province de Villa Clara.

Avec ce résultat, la famille de Frank et Elisa, ses parents, réunissent sous le même toit le seul duo de frères arborant le même titre, depuis 2005, si l’on sait que Yuniesky, l’aîné des Quesada, l’avait obtenu en 2005.

Né à Santa Clara le 23 mai 1992, Yasser a commencé à percer très jeune dans le monde des échecs, décrochant une place dans l'élite cubaine de sa génération dans les catégories écolier et junior, et s’adjugeant le statut de Maître FIDE en 2009, de Maître international en 2014 et de Grand maître en 2016.

Frank, son père, raconte que lorsqu'il avait quatre ans, Yasser savait déjà déplacer les pièces, et il se souvient de lui comme d’un enfant qui suivait de très près les entraînements de son frère avec Jésus Nogueiras et d'autres joueurs chevronnés, ce qui l'a motivé à se procurer des livres d’échecs tels que Mate en Uno pour parfaire sa formation.

Yasser a disputé son premier tournoi à l’âge de 5 ans, et un an plus tard, il est devenu champion provincial, résultats qui sont devenus quotidiens à tous les niveaux de compétition, et qui ont fait de lui l’un joueur de plus en plus respecté par ses rivaux.

Selon le cadet des Quesada, au début il a renforcé sa préparation dans les ouvertures, jusqu'à devenir un adversaire très fort dans ce compartiment du jeu. C’est ainsi que Yasser a réalisé que cette discipline reste un sport à part entière qui demande une rigueur digne des plus grands athlètes et qui contribue aussi à la formation intégrale du joueur. Par ailleurs, le milieu de la partie et les finales sont décisifs. Autant d’aspects sur lesquels il a beaucoup travaillé sur les conseils de son frère et qui l’ont aidé à s’améliorer.

Il avoue devoir beaucoup à Yuniesky, qui lui prodigue des conseils chaque fois qu'il le peut, et cela ne le gêne nullement d’être comparé à son frère, qu'il considère comme une référence, bien que pour lui, les meilleurs du monde sont le Norvégien Magnus Carlsen et le Russe Vladimir Kramnik, qu'il qualifie de joueurs hors pair.

Yasser a été inclus jusqu'à la fin dans la présélection des joueurs pour participer aux Jeux olympiques mondiaux prévus en Géorgie, en septembre prochain. Toutefois, il a l'intention de continuer à se battre pour se faire une place dans l’équipe nationale. Son autre objectif est de franchir la barre des 2 600 points Elo, ce qui pourrait arriver plus tôt que prévu s'il continue à travailler comme il l'a fait jusqu'à présent.