ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN

LE sénateur nord-américain Patrick Leahy a salué l'accord conclu entre la Ligue majeure de baseball des États-Unis (MLB) et la Fédération cubaine de baseball (FCB), qualifiant ce sport de pont entre les deux pays.

« Le baseball a toujours été un pont qui a facilité les contacts de personne à personne et des accords plus larges qui ont rapproché nos pays », a déclaré le législateur démocrate dans un communiqué. Leahy a rappelé que l'une des premières avancées dans les liens entre les deux pays fut le match de baseball qui avait opposé à La Havane en 1999 l'équipe nationale cubaine et les Orioles de Baltimore, auquel il avait assisté.

« Je me souviens très bien de l'enthousiasme du public pour les joueurs nord-américains et cubains, un enthousiasme que les supporters nord-américains ont également manifesté lorsque les deux équipes s’étaient retrouvées à Baltimore », a-t-il ajouté dans sa note.

« Cet accord mettra fin à la dépendance des joueurs à l'égard des trafiquants d'êtres humains et leur offrira un moyen légal d’évoluer dans les grandes ligues », a-t-il précisé. Pour Leahy, c'est un fait que les joueurs de baseball et les fans sont les bienvenus, et il a souligné que, comme beaucoup d'autres Nord-américains, il espérait voir des Cubains de taille mondiale évoluer aux États-Unis.

Son collègue républicain Jeff Flake a qualifié cette annonce d' « accord home run », et il a souligné que grâce à ce mécanisme, les joueurs de baseball de l'Île n'auront plus à prendre de risques pour jouer dans son pays.

Pour sa part, la représentante démocrate Kathy Castor a indiqué qu'en vertu de cet accord, les Cubains « recevront le même traitement que les autres joueurs de baseball internationaux et auront la possibilité de réaliser leur rêve de jouer dans les Grandes ligues sans avoir à mettre leur vie en danger ».

Castor, qui est congressiste pour un district qui couvre la ville de Tampa, en Floride, a souligné que cette localité et Cuba partagent une longue histoire qui est entrelacée avec le baseball. « Je me suis rendue à Cuba avec le président Barack Obama, en 2016 et j'ai assisté au match historique des Rays de Tampa Bay à La Havane », a-t-elle rappelé.

La représentante a déploré le fait que l’actuel hôte de la Maison-Blanche, Donald Trump, s’évertue à inverser « les progrès historiques pour les familles et les petites entreprises cubaines » réalisés sous l’administration précédente. « Cet accord montre qu'en dehors de son administration, le travail se poursuit pour améliorer les relations », a-t-elle dit.

L'ASSOCIATION DES JOUEURS DE LA MLB

La Ligue majeure de baseball des États-Unis et son Association de joueurs ont reconnu que l'accord conclu avec la Fédération cubaine de baseball fournira un moyen sûr et légal d'engager des joueurs de baseball de l'Île.

Robert Manfred, commissaire des Grandes ligues, a rappelé que depuis des années, l'entité qu’il dirige tente de mettre fin au trafic de joueurs de baseball cubains par des organisations criminelles.

« Nous estimons que l'accord atteint cet objectif et permettra à la prochaine génération de baseballeurs de poursuivre leur rêve sans avoir à endurer les difficultés auxquelles ont été confrontés leurs collègues actuels et précédents », a-t-il signalé.

« L'instauration d'un processus légal et sûr pour entrer dans notre système est la mesure la plus importante que nous puissions prendre », a déclaré quant à lui Tony Clark, directeur général de l'Association. La sécurité et le bien-être de ces jeunes demeurent notre principale préoccupation,

a-t-il ajouté.

RÉPERCUSSIONS DANS LA PRESSE

Des journaux comme le Washington Post, USA Today et le Los Angeles Times, les sites numériques des stations de télévision NBC News et CNN, ainsi que la chaîne ESPN, entre autres, se sont fait l’écho de cette nouvelle.

Le Post qualifie d'historique l'accord annoncé par la FCB et la MLB précisant que cet instrument fixe des clauses similaires à celles établies par la MLB avec d’autres ligues étrangères comme celles du Japon et de Corée du Sud.

USA Today souligne que le nouveau mécanisme facilite l’accès des joueurs cubains au baseball professionnel étasunien, tout en évitant les voyages dangereux et la contrebande de joueurs cubains par des organisations criminelles.

Ce journal rappelle que lors du voyage à Cuba en mars 2016 du président Barack Obama, un match d'exhibition avait eu lieu entre une équipe nationale de la Grande Île des Caraïbes et les Rays de Tampa Bay.

Pour sa part, la CNN, citant la Fédération cubaine en signalant : « L'accord, obtenu après trois ans de négociations, assure une relation de collaboration stable et non politisée entre la MLB et la FCB. »

Cette chaîne de télévision a également mentionné des détails tels que le fait que la FCB doit « libérer » tous les joueurs recrutés d’au moins 25 ans, dont six ou plus d'expérience dans le championnat national cubain.

De plus, la Fédération percevra une « indemnité de libération », totalement indépendante du contrat signé par le joueur, et pourra libérer les joueurs qui ne répondent pas à ces exigences, qui seraient engagés comme amateurs dans les Grande ligues.

L'Associated Press (AP), dans un article relayé par plusieurs médias nord-américains, souligne que l'accord marque un pas en avant dans les relations bilatérales. (PL)