ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Twitter

CARACAS.— Cuba et le Venezuela ont convenu d’accroître les investissements dans les sphères du tourisme, de l’industrie pétrolière et de la métallurgie, a annoncé le ministre vénézuélien du Commerce extérieur, Jesus Faria, lors d’un forum économique avec des représentants cubains.

Dans ses déclarations à l’agence Prensa Latina au siège de la Banque centrale du Venezuela, qui a accueilli la réunion, le ministre a souligné que les relations historiques de coopération entre La Havane et Caracas sont un gage pour l’avenir des investissements vénézuéliens dans la Grande île des Antilles.

Il a précisé que le Venezuela est prêt à fournir des biens tels que du marbre, des denrées alimentaires, du ciment et autres matériaux pour contribuer au dynamisme de l’industrie touristique cubaine.

Le ministre s’est également référé aux possibilités offertes par l’État pour réaliser des affaires dans des pays tiers, accéder aux crédits, aux matières premières et diminuer les coûts de production pour améliorer la compétitivité de l’industrie non pétrolière vénézuélienne.

Pour sa part, le représentant de l’entreprise de produits imperméabilisants Bituplast, Michel Parra, a expliqué que sa société souhaite améliorer sa position sur le marché de la construction, où elle écoule déjà des asphaltes de qualité pour revêtements d’étanchéité.

Pour la partie cubaine, l’ambassadeur Rogelio Polanco a invité les entrepreneurs présents au forum à étudier les opportunités offertes par son pays, et il s’est félicité des liens de coopération entre les gouvernements de Caracas et La Havane.

Le vice-ministre du Commerce extérieur, Roberto Lopez, et d’autres fonctionnaires de la délégation invitée, ont fourni une explication détaillée des programmes d’investissements – plus de 300 – à mettre en œuvre à Cuba avec des partenaires étrangers.

Ils ont mis un accent particulier sur la Zone spéciale de développement de Mariel, le plus important projet de construction et d’investissements du gouvernement cubain, qui a reçu des propositions d’environ 400 entreprises d’une trentaine de pays.

La rencontre s’est déroulée en présence du président de la Banque centrale du Venezuela, Nelson Merentes, et a réuni plus de 150 hommes d’affaires de ce pays. (Correspondant de Prensa Latina au Venezuela)