ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Cubaminrex

Les 12 et 13 janvier 2017, le Département du Trésor des États-Unis a infligé des amendes à l’organisation sans but lucratif Alliance pour une politique responsable vis-à-vis de Cuba (ARCPF) et à la banque canadienne Toronto Dominion (TD) pour des montants respectifs de 10 000 et 955 750 dollars, pour avoir contourné les dispositions du blocus exercé contre Cuba.

Selon le rapport du Bureau de contrôle des avoirs étrangers (OFAC), entre les mois d’août 2010 et septembre 2017, l’ARCPF a coordonné des voyages à Cuba de citoyens des États-Unis, en violation des réglementations établies par le Département du Trésor.

L’OFAC a indiqué pour sa part que cette organisation a offert des services de voyage à deux groupes, sachant pertinemment que ces activités n’étaient pas autorisées. Concernant la banque canadienne Toronto Dominion (TD), l’OFAC a souligné que cette entité a été sanctionnée pour avoir réalisé des transactions à travers le système financier des États-Unis, au profit d’une compagnie canadienne propriété d’une entreprise cubaine. Cette même agence a précisé qu’entre 2003 et 2011, Toronto Dominion a effectué des opérations, y compris le financement d’activités commerciales, également interdites par le blocus.

Ces nouvelles sanctions, qui interviennent une semaine à peine avant la fin du mandat de l’actuelle administration des États-Unis, confirment la persistance du blocus économique, commercial et financier, la portée extraterritoriale de cette politique, ainsi que ses effets négatifs pour le développement de l’économie et des relations économiques extérieures de Cuba.

Depuis les annonces du 17 décembre 2014, le gouvernement des États-Unis a infligé des amendes à 11 entités (7 étasuniennes et 4 étrangères) pour un montant de plus de 2,8 milliards de dollars (2 843 623 359).