Les peuples d'Amérique latine et des Caraïbes ont rendez-vous à Lima › Monde › Granma - Official voice of the PCC
ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
« Lugar natal », toile d’Eduardo Kingman

La réunion est convoquée par le Commando unitaire national de la lutte (CNUL-CGTP), le mouvement populaire, les syndicats, les réseaux et plateformes de la société civile, les peuples autochtones, le mouvement féministe, les organisations de jeunesse et les mouvements sociaux péruviens, qui prévoient la réunion entre le 10 et le 14 avril.

« La réunion des chefs d’États se déroulera dans un contexte régional marqué par la contre-offensive de la droite continentale, qui vise à relancer le Sommet des Amériques pour promouvoir le projet économique de l'Alliance du Pacifique et les intérêts politiques du Groupe de Lima, qui sont contraires aux revendications des peuples latino-américains et caribéens énoncées dans les déclarations publiques de l'Unasur, l’ALBA et la Celac », est-il signalé dans le document.

« Face à l'offensive impérialiste et interventionniste du gouvernement étasunien dirigé par Donald Trump, nous assumons la défense de notre souveraineté nationale et de notre intégration régionale en parlant de notre propre voix », souligne le texte.

Les Sommets des Amériques sont une invention des Etats-Unis, et la première eut lieu dans la ville de Miami en 1994, sous l'administration de Bill Clinton.

Cependant, les mouvements populaires d'Amérique latine et des Caraïbes ont toujours été présents, d'une manière ou d'une autre, à ces réunions pour faire entendre les revendications des peuples de la région.