ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Nicolas Maduro a remporté l'élection avec 67,78 % des voix. Photo: El Confidencial

CARACAS. — Une fois de plus, le Venezuela a démontré le dimanche 20 mai qu'il est un exemple de la façon dont les urnes peuvent s’imposer sur les armes et la violence, en organisant avec succès une journée d'élections au cours de laquelle Nicolas Maduro a été réélu à la présidence du pays avec plus de 67% des voix.

Dans un scénario extrêmement hostile, caractérisé par le blocus et la guerre économique, l'ingérence de l'Union européenne, des États-Unis et des gouvernements alliés, et toutes sortes d'agressions des médias jusqu’à la violence paramilitaire, le candidat du Frente Amplio de la Patria (Front élargie de la Patrie) Nicolas Maduro l’a emporté largement sur ses adversaires.

Aucun pays d'Amérique latine ne s'est rendu aux urnes autant que le Venezuela pour résoudre ses différends politiques. 25 fois au cours des 20 dernières années. Cette fois encore, la culture de la non-violence active, promue par le gouvernement central, a triomphé et les forces bolivariennes ont remporté une victoire populaire.

Le Venezuela a voté dans la paix et à cette occasion le chavisme a dépassé ses résultats de 2015, où l'opposition avait remporté les élections législatives, avec ce même système électoral.

LES RÉSUTATS EN CHIFFRES

67,78 % des électeurs ont reconduit Nicolas Maduro à la présidence
6 157 185 des électeurs ont voté pour le candidat du Front élargi de la Patrie
45,99 % des inscrits s’est rendu aux urnes.
9 261 839 électeurs ont exercé leur droit de suffrage1,9 % des votes ont été nuls
21,01 % est le pourcentage de voix obtenues par le candidat de l’opposition Henri Falcon (Avancée progressiste, Mouvement vers le socialisme et le Comité de l’Organisation politique électorale indépendante)
10,82 % des suffrages ont été remportées par Javier Bertucci (Espérance pour un changement)
Source : Conseil national électoral (CNE) du Venezuela

DES FÉLICITATIONS DU MONDE ENTIER

Après l’annonce des résultats définitifs des élections présidentielles du 20 mai au Venezuela, au terme desquelles le président Nicolas Maduro a remporté la victoire avec plus de six millions de voix, des gouvernements et des dirigeants régionaux du monde entier se sont prononcés sur le nouveau succès des forces chavistes.

Depuis La Havane, le Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste, le général d'armée Raul Castro Ruz, a souligné le courage du peuple vénézuélien dans une lettre publiée par le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza.

« C'est avec une fierté révolutionnaire que je t’adresse, au nom du Parti communiste cubain et en mon nom propre,  mes plus chaleureuses félicitations pour ta victoire électorale transcendante », a signalé Raul dans sa lettre.

Pour sa part, le président du Conseil d'État et du Conseil des ministres, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a souligné la continuité de la révolution bolivarienne, amorcée par le commandant Hugo Chavez, et il a réitéré la solidarité de son pays avec le Venezuela.

« Le peuple bolivarien et chaviste a une nouvelle fois démontré sa détermination à défendre l'héritage d’Hugo Chavez, que tu représentes dignement », a affirmé le président cubain.

Quant au président bolivien Evo Morales, il a qualifié le résultat des élections présidentielles vénézuéliennes de victoire sur l'interventionnisme des États-Unis.

« Le peuple souverain du Venezuela a une fois de plus triomphé du coup d'État et de l'interventionnisme de l'empire nord-américain. Les peuples libres ne se soumettront jamais. Toutes nos félicitations à notre frère Nicolas Maduro et au peuple courageux du Venezuela », a écrit Morales sur son compte Twitter.

Selon l’agence RT, le président russe Vladimir Poutine a souhaité à son homologue vénézuélien une bonne santé et beaucoup de succès dans la résolution des problèmes socio-économiques de son pays, ainsi que dans la promotion du dialogue national dans l'intérêt de tous les Vénézuéliens.

D'autres pays comme le Nicaragua, le Salvador, l'Iran, la Palestine, la Turquie, le Mozambique, La Syrie, le Gabon, l’Algérie, le Mali, Saint-Vincent-et les Grenadines, Antigua-et-Barbuda, la Dominique, Haïti, le Belarus, ainsi de nombreux organismes multilatéraux, entre autres, ont également adressé des félicitations au président réélu.