ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Estudio Revolución

NEW YORK.- D’instructif et fructueux peut être qualifié l’entretien que Miguel Diaz-Canel Bermudez, président du Conseil d'État et du Conseil des ministres, a eu dans l’après-midi de lundi lors de sa visite au siège de Google dans cette ville.

Des dirigeants de plusieurs compagnies du secteur des technologies de l'information et de la communication des États-Unis ont fait part de leur intérêt au président pour les potentialités du marché cubain, ainsi que pour les perspectives de développement de la Grande Île des Caraïbes.

Invité par Eric Schmidt, vice-président d'Alphabet, le chef de l'État de la République de Cuba s'est entretenu avec les participants sur le développement des hautes technologies et leur rôle dans le progrès des pays en développement. Il a également évoqué les défis qu’impliquent ces avancées technologiques et leur utilisation dans un monde de plus en plus inégal.

Au cours de la réunion, Diaz-Canel a souligné que l'informatisation de la société est une priorité pour le gouvernement cubain. Il a également rappelé que le blocus économique des États-Unis est le principal obstacle au développement de cette sphère à Cuba.

Le président cubain a évoqué le précieux potentiel des ressources humaines de son pays pour progresser dans des domaines tels que ceux qui ont motivé cette cordiale réunion, et il a souligné les possibilités qui s'ouvrent dans des secteurs des technologies de pointe comme la biotechnologie.

Du côté étranger, les principaux dirigeants de Google, VaynerMedia, Connectify, Mapbox, Mckinsey and Company, Virgin Group, AirBnB, Revolution, Twitter, Microsoft, Bloomberg et Cresta étaient présents.

Le président Diaz-Canel était accompagné de Bruno Rodriguez Parrila, ministre des Relations extérieures, de Rodrigo Malmierca Diaz, ministre du Commerce extérieur et des Investissements étrangers et de Jorge Luis Perdomo Di-Lella, ministre des Communications.

L'importance des nouvelles technologies pour l'éducation au sein d'une société, les priorités politiques de Cuba, ainsi que l'orientation que prend l'Île en termes de développement technologique, figuraient parmi les thèmes abordés par le président cubain et ses hôtes.