ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN

Photo : Twitter

Vladimir Padrino : « La Force armée reste fidèle à la Constitution, au peuple et à Maduro. »

Le ministre vénézuélien de la Défense, Vladimir Padrino, a formulé des déclarations pour informer le pays qu'un groupuscule de militaires et de policiers avait décidé de détourner des véhicules, des armes et des munitions de la Garde nationale bolivarienne.

« Ils ont fait irruption au petit matin à Altamira, où ils se sont postés avec des armes de guerre, des fusils, des mitrailleuses, pointées sur les routes où les citoyens se rendent à leur travail ».

« C'est sans aucun doute une tentative de coup d'État de dimension médiocre. »

« 80% des effectifs qui ont participé à cette action ont été trompés, ils se sont retirés de leur plein gré et se sont remis sous les ordres de leurs commandants légitimes pour s'opposer à cette action. »

« Cela fait partie d'une conduite mythomane de tromperie pour conduire à la mort un groupe de personnes. »

« Un comportement qui peut être qualifié de terroriste, car poster des hommes avec des véhicules de la Garde nationale détournés, armés de fusils d'assaut, de pistolets, ne peut être qualifié autrement que de terroriste. »

« Tous les commandants, tous les commandants d'unités opérationnelles, et la milice en général, se sont présentés immédiatement à la tête de leurs troupes. »

« Ils avaient déjà abusé d'un groupe d'officiers et de troupes, et les avaient abandonnés à leur sort, et ils ont répété l’expérience. »

« Ils leur ont dit que c’était maintenant ou jamais. »

« La FNB est unie et soudée, tout comme le peuple, consciente aussi du moment historique que nous vivons, des agressions de toutes sortes dont nous sommes victimes dans le but effronté de renverser un gouvernement légitime, qui a été élu par le peuple. »

« Encore une fois, nous disons au peuple vénézuélien et au monde entier que la quasi-totalité des membres ce groupe qui voulaient porter atteinte à la paix et à la tranquillité des citoyens ont renoncé à leur projet et ont regagné leurs casernes. Nous, les membres de la FNB, tenons à réaffirmer notre attachement au texte constitutionnel. La souveraineté du Venezuela réside dans le peuple, et non dans aucun autre pays ou gouvernement. La souveraineté ne réside pas dans la violence, ni dans l'interventionnisme, ni dans les armes, mais dans le peuple. »

« Nous tenons à réaffirmer une nouvelle fois notre caractère anti-impérialiste. »

« Nous ne tolérerons aucune agression contre la loi, contre la démocratie, contre la Constitution. Les armes de la république sont là pour défendre la Révolution. »

« Je suis convaincu que cet manœuvre avait pour but de provoquer des morts, des effusions de sang dans les rues de Caracas. »

« Nous rendons responsable de toutes les violences, des morts qui se produiront depuis lors tous ces dirigeants fascistes et anti-patriotiques qui ne méritent ni le respect du peuple vénézuélien, ni celui des forces armées. »

« C'est vous qui essayez de diviser les forces armées, de se semer la discorde et la division. »

« Il y a un aspect d'irrationalité assez important au sein de l'opposition politique vénézuélienne aujourd'hui. C'est une opposition putschiste, une opposition sauvage, une opposition antidémocratique. »

« S’ils veulent le respect des forces armées, qu’ils ne nous sous-estiment pas et qu’ils cessent de faire des propositions trompeuses aux forces armées bolivariennes, car nous ne sommes mus que par notre amour pour Bolivar, pour la paix, pour notre patrie. »

« Ne nous prêtons pas aux fausses nouvelles qui cherchent à dérouter le peuple vénézuélien. »

« Avec cette tentative grossière et inutile de certains de nos membres recrutés par l'extrême droite vénézuélienne, ils se sont tournés en ridicule et cela n’a fait que nous renforcer. »

« Peuple du Venezuela, garçons et filles, retournons en toute tranquillité au travail. »

« Le Venezuela ne se construit pas par les armes, mais par le travail, le respect, l'indépendance. »

« Peuple du Venezuela, tu peux compter sur la FNB, renforçons l'union civique et militaire. »

------------------------------------------------------------------------------------------

Cuba condamne énergiquement la tentative de coup d’État au Venezuela

Cuba condamne énergiquement la tentative de coup d'État en cours au Venezuela. Le président du Conseil d'État et du Conseil des ministres, Miguel Diaz-Canel Bermudez et le ministre des relations extérieures, Bruno Rodriguez Parrilla, ont exprimé sur Twitter le ferme soutien et la solidarité de leur pays envers la nation sœur du Venezuela

Le peuple vénézuélien est descendu dans la rue pour soutenir son président légitime Nicolas Maduro

 

Le président constitutionnel contrôle la situation au Venezuela

Le président constitutionnel du Venezuela, Nicolas Maduro, a appelé aujourd'hui à une mobilisation maximale contre la tentative de coup d'État organisée ce matin par les dirigeants de l'opposition.

A travers son compte Twitter, le président a précisé que les autorités des Régions stratégiques de Développement Intégral (REDI) et des Zones opérationnelles de Défense intégrale (ZODI) restent attentives à cette action, menée par le président autoproclamé, Juan Guaido, à proximité de la base La Carlota.

« Nerfs d'acier ! J'ai parlé avec les commandants de tous les REDI et ZODI du pays, qui ont exprimé leur totale loyauté au peuple, à la Constitution et à la Patrie. J'appelle à une mobilisation populaire maximale pour assurer la victoire de la Paix. Nous vaincrons ! »

 

Les forces militaires vénézuéliennes expriment leur soutien total au président Nicolas Maduro

Le ministre de la Communication, Jorge Rodriguez, a confirmé aujourd'hui que toutes les unités militaires du Venezuela restent fidèles au président de la République, Nicolas Maduro, face aux nouvelles attaques putschistes rapporte l’agence Prensa Latina.

Depuis son compte Twitter, le ministre de la Communication, Jorge Rodriguez a assuré que même la base aérienne de La Carlota, la principale cible d’un petit nombre de militaires agissant sous les instructions de Juan Guiado, autoproclamé président « en exercice », est en totale tranquillité et en état d’alerte face à toute action contraire à la Constitution.

Pour sa part, le ministre de la Défense, Vladimir Padrino, a souligné que la Force armée nationale bolivarienne (FANB) reste ferme dans la défense de ses autorités légitimes. « Toutes les unités militaires déployées dans les huit Régions de défense intégrale font état d'une situation normale dans leurs casernes et bases militaires, sous les ordres de leurs commandants naturels », a écrit le chef militaire.

Entre-temps, le peuple révolutionnaire est concentré à proximité du Palais de Miraflores (siège de l'exécutif) pour soutenir la démocratie dans ce pays d’Amérique du Sud et condamner les tentatives de déstabilisation contre les institutions vénézuéliennes.

À cet égard, les plus hautes autorités du pays ont exprimé leur attachement à la défense du processus bolivarien et chaviste. Parmi eux, le chef du commandement stratégique opérationnel de la Force armée nationale bolivarienne (FANB), Remigio Ceballos, qui a déclaré : « Nous sommes en train de venir à bout d’un groupe minuscule de désorientés et manipulés! Nous nous battrons pour garantir la paix ensemble. Loyaux, toujours ! Traîtres, jamais ! Quand la trompette de la Patrie sonne, même le cri de la mère s’arrête ! Allons les femmes, allons les hommes défendre la maison du peuple. Rendez-vous à Miraflores », a écrit sur son compte Twitter Caryl Bertho, ministre du Pouvoir populaire de la Femme et de l'Égalité de genre.

Quant au ministre de la Jeunesse et des Sports, Pedro Infante, il a condamné les tentatives de coup d'État « orchestrées par l'extrême droite qui cherche à instaurer le chaos et la violence dans le pays. L'appel au peuple vénézuélien est de rester calme. Notre président constitutionnel est et restera Nicolas Maduro ».

La présidente du Conseil national électoral, Tibisay Lucena, a déclaré que ces actions constituent une provocation de ceux qui se sont fait une spécialité de fouler aux pieds la volonté du peuple, exprimée lors du scrutin du 20 mai 2018.

De même, Erika Farías, maire de la municipalité de Libertador de Caracas, a souligné que l'opposition en est réduite à des coups de désespoir, c'est pourquoi elle intensifie son escalade d'agressions : la réponse de tous les patriotes ne peut être différente de celle donnée par notre commandant et leader de la Révolution, Nicolas Maduro.

L'attaque militaire est menée sous les instructions des chefs de l'opposition Juan Guaido et Leopoldo Lopez, qui depuis Twitter ont exhorté les citoyens à s’emparer des principales unités militaires, y compris de la base aérienne de Carlota.

« Membres de la Force armée bolivarienne, vous avez pris la décision correcte, vous avez le soutien du peuple vénézuélien, vous agissez dans le cadre de notre Constitution, avec la garantie d'être du bon côté de l'histoire. Déployons nos forces pour mettre fin à l'usurpation ! », a écrit M. Guaido sur la plateforme numérique.

Lopez a déclaré que cette action est la phase définitive pour la cessation de l'usurpation : l’ « Opération Liberté ».

Les pouvoirs publics vénézuéliens condamnent la tentative de coup d'État

La Force armée nationale bolivarienne (FANB) défend la Constitution et empêche l'opposition de prendre le pouvoir par la violence, rapporte Telesur.

Les représentants des Pouvoirs publics et des institutions vénézuéliennes ont condamné la tentative de coup d'État de l'extrême droite visant à renverser le gouvernement constitutionnel de Nicolas Maduro.

Le procureur général Tarek William Saab a ratifié l'engagement de l'institution envers la citoyenneté, la paix et condamné l'insistance de l'opposition à prendre le pouvoir par la violence.

Le ministre de la Défense, Vladimir Padrino Lopez, a confirmé que la Force armée nationale bolivarienne défend la Constitution et refuse le fait que l'opposition cherche à semer la terreur dans le pays.

Le président de la Cour suprême de justice, Maikel Moreno, a ratifié le fait que le pouvoir judiciaire continuera à veiller au respect du cadre juridique actuel et a exprimé son rejet de la tentative de coup d'État.

Sur la base aérienne de La Carlota, des militaires patriotes ont été déployés. L’information selon laquelle l'opposition aurait pris le contrôle de la base est une fausse nouvelle, selon un reportage en direct de la journaliste Madelein Garcia de Telesur, qui a confirmé que l'armée patriote contrôle la base.

------------------------------------------------------------------------------------------

Vladimir Padrino Lopez, ministre vénézuélien de la Défense, a déclaré sur Twitter que «  la Force armée nationale bolivarienne défend fermement la Constitution nationale et ses autorités légitimes ». Toutes les unités militaires sont déployées dans les huit régions de la Défense intégrale et font état d'une situation normale dans leurs casernes et leurs bases militaires, sous les ordres de leurs commandants naturels.

« Nous condamnons ce mouvement putschiste qui cherche à semer la violence dans le pays. Les pseudo-dirigeants politiques qui se sont placés à la tête de ce mouvement subversif ont utilisé des troupes et des policiers armés d'armes de guerre sur la voie publique de la ville pour créer anxiété et terreur. »

Photo:: Venezolana de televisión

---------------------------------------------------------------------------------------

Par ailleurs il a affirmé : « Ce sont des traîtres ! Nous défendrons avec fermeté l'ordre constitutionnel et la paix de la République, avec l'aide de la loi, de la raison et de l'histoire. Loyaux toujours, traîtres jamais ! »

---------------------------------------------------------------------------------------

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères dénonce la tentative de coup d'État

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, a dénoncé aujourd'hui devant la communauté internationale le soutien des gouvernements de Colombie et des États-Unis à la nouvelle tentative de coup d'État, selon Prensa Latina.

Sur son compte Twitter, le ministre des Affaires étrangères a assuré que « toutes les actions anticonstitutionnelles ratées de ces derniers mois sur le territoire vénézuélien ont été planifiées depuis Washington et Bogota ».

Arreaza a publié ce mardi un message du président Ivan Duque, qui appelait le peuple du Venezuela à « se placer du bon côté de l'histoire, en rejetant la dictature et l'usurpation de Maduro ».

À cet égard, le président colombien appelait à «  s’unir dans la recherche de la liberté, de la démocratie et de la reconstruction institutionnelle », aux côtés de l'Assemblée nationale, du parlement – déclaré en situation d’outrage –, et du président autoproclamé Juan Guaido.

Le gouvernement dément la prise de la base aérienne de La Carlota dans la tentative de coup d'État

Le gouvernement vénézuélien a appelé le peuple à se rassembler devant le Palais de Miraflores pour condamner la tentative de coup d'État.

Le président de l'Assemblée nationale constituante du Venezuela, Diosdado Cabello, a démenti la prise de la base aérienne de La Carlota après qu'un groupe réduit de soldats se soit insurgé pour promouvoir un coup d'État avec la complicité de l'extrême droite, rapporte la chaîne TeleSur.

« Aucune installation militaire dans le pays n'a été touchée, ils sont dans la rue positionnés sur l’échangeur d’Altamira et nous dirigeons les opérations depuis la base aérienne de La Carlota », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, le gouvernement national a appelé le peuple vénézuélien à se mobiliser à Miraflores pour rejeter la tentative de coup d'État.

Aux premières heures de ce matin, le vice-président des Communications, Jorge Rodriguez, a révélé qu'un groupe de militaires était stationné dans le distributeur d'Altamira, à l'est de Caracas, pour promouvoir un coup d'État avec la complicité de l'extrême droite.

Le Venezuela a été soumis ces derniers mois à un siège international qui a inclus le soutien des États-Unis à l'autoproclamation, en tant que président par intérim, du député de l'opposition Juan Guaido, une manœuvre qui a été dénoncée comme un coup d'État continu par le gouvernement national.

Les autorités des différentes institutions de l'État se sont prononcées contre la tentative de coup d'État.

Le président de l'État plurinational de Bolivie, Evo Morales Ayma, a appelé sur son compte Twitter les gouvernements d'Amérique latine à condamner le coup d'État contre le Venezuela : « La violence tue des innocents. Ce serait un précédent désastreux de permettre au coup d'État de s'installer dans la région. Le dialogue et la paix doivent l’emporter sur le coup d'État.

La journaliste Patricia Villegas Marin, présidente de la chaîne TeleSur, a déclaré sur son compte Twitter que bien que Caracas ait été réveillée brutalement, Miraflores est entourée de chavisme et à l'intérieur du pays la vie quotidienne suit son cours. « Ce sera un jour de nouvelles, de fausses nouvelles, de rumeurs. »

Le vice-président de la Communication du Venezuela, Jorge Rodriguez, a annoncé ce mardi qu'un groupe réduit de soldats qui tentaient un coup d'État au Venezuela ont été neutralisés.

Par le biais de son compte Twitter, le vice-président a mis en garde contre les activités de ce groupe rebelle.

« Nous informons le peuple vénézuélien qu’en ces instants nous sommes en train d'affronter et de neutraliser un groupe réduit de traîtres au sein des effectifs militaires, qui se sont positionnés sur l'échangeur d'Altamira pour promouvoir un coup d'État », a affirmé Rodriguez.

Le gouvernement vénézuélien a appelé le peuple à se rassembler devant le Palais de Miraflores pour condamner cette tentative de putsch.

Le président du Conseil d'État et du Conseil des ministres de Cuba, Miguel Diaz-Canel, a exprimé sur son compte Twitter son rejet de la tentative de coup d'État.

« Nous condamnons ce mouvement putschiste qui cherche à remplir le pays de violence. Les traîtres qui se sont placés à la tête de ce mouvement subversif ont utilisé des troupes et des policiers avec des armes de guerre dans une rue publique de la ville pour instaurer le chaos et la terreur.