ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN

La hausse accrue de la fréquentation touristique à destination de Cuba incite à l’ouverture de nouvelles lignes dans les aéroports de notre pays, qui espère boucler l’année 2015 avec plus de 3,5 millions de touristes étrangers.

À l’heure actuelle, les 10 aéroports internationaux accueillent 54 compagnies aériennes qui desservent plus d’une soixantaine de villes du monde.

Les compagnies aériennes sont de plus en plus nombreuses à augmenter leur fréquence de vols ou à inclure la grande île de la Caraïbe parmi leurs destinations favorites

Les connexions aériennes de Cuba avec le reste du monde sont supérieures pour 2015, si l’on sait qu’en 2014 le pays a affiché un nombre record de plus de 3 millions de touristes. Et les analystes s’attendent encore à des retombées positives à brève échéance.

Le ministre cubain du Tourisme, Manuel Marrero, a annoncé un renouvellement du parc aéronautique, qui permettra d’offrir des services et des standards de qualité.

Il a précisé que l’aéronautique cubaine s’est dotée de trois nouveaux avions en 2014, et que plusieurs aéroports font l’objet de travaux de rénovation.

Cette amélioration de la qualité passera également par une meilleure fluidité des passagers. Par ailleurs, les prix du carburant turbo ont été équilibrés avec ceux de la concurrence, et depuis le 1er mai les paiements directs des taxes aéroportuaires ont été supprimées et sont désormais comprises dans les billets d’avion.

Ainsi, pour 2016 les opérations aériennes devraient se maintenir à la hausse, tout comme le nombre de touristes.

De nouvelles connexions ont été lancées cette année, comme en atteste la reprise des opérations, le 1er juin, de la compagnie aérienne espagnole Iberia avec cinq vols hebdomadaires.

Des liaisons directes sont prévues depuis Pékin vers La Havane, avec escale au Canada, et des négociations sont en cours avec la compagnie brésilienne Gol pour la mise en place de vols directs vers la capitale cubaine.

La compagnie Aerolineas Argentinas propose quant à elle deux vols hebdomadaires, et l'italienne Blue Panorama, qui vient de fêter cette année ses 20 ans d'opérations à Cuba, entend elle aussi augmenter ses fréquences.

Pour sa part, la compagnie aérienne Neos, italienne également, prévoit la mise en place d'un vaste programme de vols directs, des lignes qui seront desservies à bord d’avions portant les noms de villes de ce pays d'Europe.

Cette spirale croissante comporte de nouveaux vols d'autres compagnies espagnoles, ainsi que de Air Berlin, Condor, Eurowind, et des vols charters depuis le Canada et le Venezuela.

Vers le milieu du mois de juin de cette année, les autorités touristiques ont confirmé l'entrée en service de nouveaux vols de compagnies aériennes chinoises et allemandes pour la saison hivernale de tourisme insulaire (novembre 2015-avril 2016).

Les liaisons Pékin-La Havane seront assurées par des appareils d'Air China, avec trois fréquences hebdomadaires et des escales à Montréal. Il s'agira du premier vol direct entre le géant d'Asie et la Grande île de la Caraïbe, et l'escale des passagers chinois dans la capitale cubaine permettra une liaison avec le reste de l'Amérique latine.

Rien qu'en 2014, plus de 28 000 Chinois ont voyagé à Cuba, ce qui représente une hausse de 27% par rapport à l'année précédente.

Pour sa part, la compagnie allemande Condor augmentera ses itinéraires avec un vol hebdomadaire Munich et la ville de Holguin, dans l'est de l'Île, quatre vols hebdomadaires entre La Havane et Frankfort et un vol supplémentaire de Varadero à Munich. En 2014, l'Allemagne s'est hissée au deuxième rang des marchés émetteurs de touristes vers Cuba, derrière le Canada.

Copa Airlines, qui figure parmi les lignes aériennes les plus présentes avec 20 ans d'expérience, relie directement Cuba avec 72 destinations dans 29 pays de la région à travers le hub des Amériques, l’aéroport de Panama Tocumen.

Le groupe Air France-KLM a annoncé quant à lui une augmentation de la fréquence de ses vols à Cuba en octobre afin de tirer un maximum de profit de l'essor du tourisme insulaire. Un communiqué de cette compagnie aérienne a annoncé l'entrée en service d'un vol supplémentaire les mercredis à destination de La Havane.

Cette nouvelle offre portera à 11 les vols hebdomadaires d'Air France-KLM durant l'hiver 2015, avec une augmentation du nombre d'estivants en provenance de France et d'Europe en général.

Depuis l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle, cette compagnie opère avec des appareils Boeing 777-300 d'une capacité de 468 places (14 en classe affaires, 32 en Premium Eco et 422 en économique). Air France est présente à Cuba depuis 17 ans et contribue avec ses opérations de développement de l'industrie touristique et des voyages dans cet archipel.

Mais l'élément le plus emblématique de ces progrès est à n'en pas douter le retour au mois de juin de la compagnie espagnole Iberia.

Le président de la compagnie aérienne espagnole en personne, Luis Gallegos, a salué la reprise des opérations, avec l'arrivée, le 1er juin, au Terminal No 3 de l'Aéroport international José Marti de La Havane, d'un appareil Airbus A340-600 de 346 places.

M. Gallegos a rappelé qu'Iberia a commencé ses opérations à Cuba en 1949, et qu'il y a un peu plus de deux ans la compagnie avait dû interrompre à regret ses services en raison de problèmes économiques. « Ce fut une décision difficile, car il s'agit pour nous d'un trajet emblématique », a-t-il souligné.

Iberia reprend ses vols à La Havane avec le meilleur produit du marché, et pour ce faire elle a prévu cinq fréquences hebdomadaires, ce qui représente environ 12 000 places par mois.

Les vols sont assurés par des avions Airbus A330 dotés de nouveaux sièges en classes affaires et économique. Les horaires garantissent des correspondances avec plus de 90 destinations d'Europe, ce qui favorise le tourisme et les vols d'affaires.

UNE PROGRESSION SOUTENUE

Les opérations aériennes actuelles et l'arrivée de nouvelles compagnies aériennes favoriseront le développement durable du tourisme cubain et l'économie cubaine en général, si l'on sait que les principales liaisons des pays caribéens se font par avion en raison de leur caractère insulaire.

Ainsi, à cette liste sont venues s'ajouter des compagnies à petits prix comme la mexicaine Internet, qui a commencé le 15 octobre à opérer avec deux nouvelles routes entre le Mexique et Cuba, des opérations jugées avantageuses pour le tourisme de nos deux pays.

À cet égard, la directrice des relations institutionnelles de cette compagnie mexicaine, Gabriela Jiménez, et le gérant commercial Javier Porrogas, ont annoncé l'ouverture de deux liaisons : Varadero-Mexico et La Havane-Monterrey. À l'heure actuelle, Interjet réalise 24 vols hebdomadaires La Havane-Mexico, et 14 vols La Havane-Cancun.

Ils ont rappelé que Varadero, située à 140 kilomètres à l'est de La Havane, est la principale station balnéaire de l’Île et se confirme, avec la capitale cubaine, comme l'un des principaux pôles du tourisme insulaire.

Et d'ajouter que ces nouvelles fréquences favoriseront les échanges touristiques entre les deux pays et contribueront à la promotion économique réalisée par le Conseil commercial Promexico dans ce pays. Fondée il y a 10 ans et mexicaine à part entière, Interjet – propriété de la famille Aleman – dessert aujourd’hui 47 destinations, dont 38 au Mexique et neuf internationales telles que La Havane, Bogota (Colombie), San José (Costa Rica), Guatemala, Huston, Las Vegas, Miami, New York et San Antonio (États-Unis).

« Notre compagnie compte 55 avions (39 Airbus A320 et 16 Superjet 100), est elle la seule à autoriser jusqu'à 50 kilos de bagages sans coût supplémentaire, à posséder des toilettes exclusives pour femmes et qui prévoit des réductions pour les personnes âgées de plus de 65 ans », ont-ils précisé.

Rappelons que le Mexique figure actuellement parmi les 10 premiers marchés étrangers pour Cuba.

Parmi les compagnies aériennes présentes à Cuba on peut citer Aerocaribbean, Aeroflot, Aerovaradero, Air Canada, Air Caraïbes, Air Europa, Air France, Aeromexico, Bahamasair, Blue Panorama, Cayman Airways, Comercial take off S.A, Conviasa, Copa Airlines, Cubana de Aviacion, Elca S.A., Iberia, Interjet, Lan Chile, Martinair, Taag, Taca, Tame et Virgin Atlantic.

Par ailleurs, après les annonces du 17 décembre 2014 et le rétablissement, le 20 juillet de cette année, des relations diplomatiques entre les États-Unis et Cuba, les compagnies aériennes nord-américaines ont exprimé leur intérêt à réaliser des opérations à Cuba.

C'est le cas d'American Airlines et d'United Airlines, qui se sont déclarées prêtes à opérer des vols directs vers l'Île.

Dans un communiqué, le président-directeur général d'American Airlines, Doug Parker, a déclaré que la réouverture des ambassades dans les deux pays constitue un pas important vers la construction de nouvelles relations commerciales et le rétablissement des services aériens entre les États-Unis et Cuba. (Cubadebate/caribbeannewsdigital.com)