ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN

Un programme s’est mis en place qui a pour objectif de transformer Puerto Padre en destination touristique dans cette municipalité de la province de Las Tunas, et de transformer l’image du chef-lieu de province, ainsi que de Puerto Carupano, site maritime qui se propose d’accueillir des navires de croisière.

Connue aussi comme Villa Azul, Puerto Padre rénove la salle des fêtes 1913, le Malecon et le Fort de la Loma, construit en 1869 par des ingénieurs espagnols pour défendre la ville des attaques des mambis (combattants indépendantistes) .

Il est également prévu de restaurer le quai qui longe la baie, le musée Fernando Garcia Grave de Peralta, l’hôtel Plaza et plusieurs rues du centre historique.

Cette municipalité fait partie de villes choisies pour mettre en œuvre de façon expérimentale un programme d’initiative d’autogestion, avec un système d’impôts aux entités situées sur son territoire local, destiné à financer les travaux prévus dans son secteur géographique.

La ville d’environ 50 000 habitants et située au nord de Las Tunas, à 740 km de La Havane, abrite les maisons natales de Teofilo Stevenson, triple champion olympique de boxe et du célèbre pianiste Emiliano Salvador.

Les plages du littoral de la région sont réputées, comme celle de Covarrubias qui dispose d’un hôtel 4 étoiles de 180 chambres, mais aussi d’autres plages aux eaux cristallines et au sable blond.

Puerto Carupano, à 12 km de la ville de Puerto Padre, reçoit des navires à fort tirant d’eau pour l’exportation de sucre en vrac et de ce fait, son bassin est en mesure de recevoir des navires de croisière.

Cette ville peut devenir un point d’arrivée par voie maritime des touristes qui souhaitent ensuite découvrir par la route les villes de Las Tunas, Holguin et Bayamo, situées respectivement à 52, 60 et 130 km.

SANCTI SPIRITUS : ÉLEVER SES STANDARDS DE QUALITÉ TOURISTIQUE

Plus de trois millions de pesos sont destinés au programme de travaux entrepris par le groupe hôtelier Islazul SA dans la province de Sancti Spiritus, des actions qui devraient élever les standards de qualité et d’attention à la clientèle.

Avec 420 chambres réparties dans les municipalités de Yaguajay et dans le chef-lieu Sancti Spiritus, Islazul développe un plan ambitieux pour faire face à la saison haute qui inclut, en plus des travaux de construction, la formation de ressources humaines qualifiées et la mise en œuvre de stratégies commerciales adéquates.

Jorge Luis Franqueiro, directeur général du groupe dans cette région du centre de Cuba, a déclaré à la presse locale que les travaux de plus grande envergure se développent dans la ville de San José del Lago, une installation située dans la commune de Mayajigua, au nord du territoire, très demandée par les touristes pour ses paysages bucoliques et ses eaux thermales.

Seulement à Los Lagos, complexe de 74 chambres de différentes typologies, un million de pesos ont été investis pour l’enfouissement des réseaux électriques sur une distance de 5 kilomètres pour changer les réverbères et les éclairages de plusieurs cabanons rustiques, a-t-il précisé.

Franqueiro et les dirigeants de la ville ont indiqué parmi les actions les plus importantes la restauration complète de la piscine thermale, l’un des piscines de l’installation.

Par ailleurs, les travaux de construction s’étendent également à la Villa de Los Laureles et à Rancho Hatuey, des édifices situés aux alentours de Sancti Spiritus et qui reçoivent de nombreux touristes cubains, ainsi que des Allemands et des Français qui constituent les principaux marchés émetteurs d’Islazul dans la région.

Dans le cas de Los Laureles, il s’agit de travaux débutés en 2014 et concernant la réfection d’environ une vingtaine de chambres, entre autres travaux. À Rancho Hatuey, les travaux concernent le restaurant, la cuisine, la salle des fêtes et la casa Bucanero, un local situé à l’entrée du complexe et qui sera transformé en restaurant. (Tiré d’ACN)