Des entreprises des États-Unis affirment que Cuba est une destination sûre › Tourisme › Granma - Official voice of the PCC
ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN
Photo: Juvenal Balán

Un groupe d'entreprises touristiques nord-américaines a fait valoir cette semaine que les citoyens des États-Unis peuvent continuer à voyager sur l'île, estimant que Cuba est une destination sûre et que les voyages ne sont pas interdits par la nouvelle politique de la Maison-Blanche.

Des dirigeants d'entreprises des secteurs des agences de voyages, de l’hôtellerie, de tour-opérateurs, compagnies aériennes et compagnies de croisières ont exprimé leur intérêt pour la poursuite des relations commerciales avec la Grande Île des Antilles.

« Notre message est que Cuba est ouverte aux affaires, sûre, merveilleuse et légale pour les voyageurs en provenance des États-Unis », a déclaré Terry Dale, président de l’Association des tour-opérateurs des États-Unis.

En 2017, quelque 620 000 Nord-américains se sont rendus à Cuba, avec un niveau de sécurité et de satisfaction énormes. Un argument qui contredit la mise en garde aux voyageurs émise en septembre dernier par le Département d’État, et qui a dû être levée au début de janvier pour devenir une recommandation à « reconsidérer » ces voyages.

« Il est très important pour les voyageurs nord-américains de comprendre que cet avertissement du Département d'État n'empêche pas légalement nos citoyens de se rendre à Cuba », a déclaré l'avocat Lindsay Frank, selon l'agence allemande DPA.

Conseillé par un petit groupe de législateurs cubano-américains favorables à un affrontement entre Cuba et les États-Unis, Donald Trump avait annoncé en juin dernier à Miami un virage politique à l’égard de Cuba, qui a comporté la recrudescence du blocus et de nouvelles dispositions entravant les déplacements entre les deux pays.

Par la suite, en septembre, Washington a mis en garde les voyageurs nord-américains contre les « risques » de se rendre à Cuba liés à de présumées attaques acoustiques contre des diplomates de ce pays à La Havane.

Avec le même argument et sans fournir aucune preuve, le Département d'État a maintenu Cuba au niveau 3 sur une échelle de 4, avec la recommandation de « reconsidérer le voyage », dans son nouveau système pour mesurer la sécurité de tous les pays du monde.

Les décisions de la diplomatie étasunienne vont à l'encontre des résultats de ses propres enquêtes. L'agence AP a publié récemment un rapport du FBI réfutant les preuves d’ « attaques acoustiques » contre le personnel diplomatique nord-américain à Cuba.

Cuba est l'une des destinations les moins risquées pour les voyageurs internationaux. La semaine dernière, l’Île a remporté le Prix d'Excellence en tant que pays le plus sûr pour le tourisme à la 38e Fo